Prolongation de la transition au Mali : L’Association Nationale des Anciens Combattants, Militaires Retraités, Veuves et Victimes de Guerre aux cotés des autorités

L’Association Nationale des Anciens Combattants, Militaires Retraités, Veuves et Victimes de Guerre a animé une conférence de presse dans leurs locaux. C’était le 5 Octobre dernier en présence du président de l’association, le général de Brigade à la retraite Minkoro Kané.

Avec pour objectif de donner leur point de vue sur la situation socio-politique ainsi que sur la possible prolongation de la transition au Mali, plusieurs haut-gradés membres du bureau de l’organisation des militaires retraités étaient présents. L’Association Nationale des Anciens Combattants, Militaires Retraités, Veuves et Victimes de Guerre a appelé les Maliens a tout d’abord invité les Maliens à plus de retenue en évitant les risques pouvant conduire aux pièges mortels concernant l’organisation des élections. Par la voix de leur président Minkoro Kané, l’association signe qu’on ne peut pas « organiser des élections dans un pays ou le niveau de sécurité sur l’ensemble du territoire National n’est pas encore satisfaisant et qui ne permet pas d’organiser une bonne élection ». Estimant qu’une bonne élection nécessite l’attente de tous les Maliens, M. Minkoro trouve inapproprié d’organiser des élections dans un pays ou « le regain de confiance des Maliens de l’intérieur et l’extérieur aux autorités de la transition est motivée par le déclenchement de la lutte contre la délinquance financière ». Le président de l’association considère d’ailleurs opportun de mettre d’abord le Mali à l’abri des troubles de toutes sortes par l’adoption d’institutions fortes. « Nous les Anciens combattants pour la renaissance du Mali avec des valeurs sûres, soutenons les autorités de la transition et demandons sa prolongation objectives ». Par ailleurs, ils ont appelé tous les compatriotes maliens à une union sacrée pour la réussite de cette transition pour l’intérêt de la nation entière.

Concernant la possible venue des mercenaires Russes également, le président des anciens combattants signale que « le Mali est un pays souverain et il a droit de se tourner vers d’autres alternatives si toutes fois, il estime que cela peut lui procurer l’objectif tant recherché à savoir le retour définitif de la paix et de la sécurité ». 

Tioumbè Adeline Tolofoudié (Stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :