Préavis de grève du SYNACAM et SYNATHRASS de l’hôpital du point G : Certains travailleurs s’y opposent

Deux syndicats de l’hôpital du Point G, notamment le SYNACAM et SYNATHRASS   ont déposé un préavis de grève d’un mois qui débutera le 1er décembre 2021. Certains travailleurs de l’hôpital du Point G ont manifesté, hier mercredi 24 novembre 2021, leur opposition face aux grèves à répétition des syndicats dans les structures sanitaires. Pour eux, la grève doit être le recours d’un syndicat.

En opposition au préavis de grève du SYNACAM et du SYNATHRASS prévu du 1er au 31decembre 2021, certains travailleurs, dont les non médecins, ont tenu une assemblée le mercredi 24 novembre 2021. Pour ces derniers, cette grève d’un  mois dans les circonstances actuelles du pays n’arrange pas l’hôpital du point G. C’est pourquoi d’ailleurs, ils ont invité l’ensemble des travailleurs à se donner plutôt la main pour chercher ensemble les solutions aux problèmes. Car, selon eux, la plupart des responsables syndicaux, qui ont déposé ce préavis, ne sont pas permanent au centre hospitalier universitaire de point G  (CHU-Point G), ils ont également, selon eux, des cliniques dans lesquelles ils travaillent. « Les médecins durant les périodes de grèves partent travailler dans les cliniques. Et nous, non médecins, qui ne pouvons pas faire ça, nos familles vont vivre comment » a indiqué Adama Diabaté hygiéniste au point G.   En fonction depuis les années 1980, ce travailleur, non médecin  a précisé  que cette sortie ne signifie pas qu’ils ont quelque chose contre les syndicats des médecins, mais pour juste leurs inviter à changer de stratégie pour  les revendications  qui ne serait pas un arrêt de travail. D’ailleurs, rappelé l’hygiéniste que les nombreuses grèves observées  par  les médecins ces dernières années n’ont déjà apporté de solutions aux problèmes. Cela démontre à suffisance, selon lui, qu’il faut changer la méthode. Il a déploré que ce soient plutôt les patients innocents qui en souffrent alors que les médecins sont censés être là pour les soulager.  Par ailleurs, tout en reconnaissant les récents efforts dans le secteur de la santé, ces manifestants ont invité les plus hautes autorités de la transition à s’impliquer davantage afin de trouver une solution définitive aux problèmes.

Issa Djiguiba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :