Cascade sur la voie publique : Le Motard Sacko survit miraculeusement d’un grave accident

Les cascades sur la voie publique sont devenues courantes dans la capitale et beaucoup de grandes villes maliennes. Une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux ces dernières semaines montre un jeune se faire trimbaler sous une Sotrama en pleine circulation à Bamako. Le croyant mort par beaucoup d’internaute, le jeune Mamadou Sacko dit motard Sacko a expliqué à nos confrères de Fasomali, comment il a miraculeusement survécu de cet accident.

Avec leurs roues avant soulevées à l’air, l’un d’entre les deux cascadeurs tombe devant une Sotrama avant d’être trimbalé en dessous. C’est l’image virale sur les différentes plateformes des réseaux sociaux que retiennent beaucoup d’internautes de ce tragique accident. La victime, le nommé Mamadou Sacko dit motard Sacko s’en sort heureusement indemne avec juste des blessures au visage et aux bras. Réjouis de l’avoir toujours vivant, les milers internautes étaient quand même surpris de savoir comment Mamadou Sacko dit motard Sacko a pu survivre après un tel grave accident. « Une grâce de Dieu » se réjoui-t-il, lui-même en rendant grâce à Dieu. Par erreur, Mamadou Sacko dit s’être laissé emporter par un évènement sans prendre, en amont, les protections nécessaires requises. C’est-à dire, porter le casque et les autres accoutrements de protection, alors qu’il a l’habitude de se protéger normalement lors de ses sorties à Moto. Contrairement à beaucoup de jeunes qui se livrent à ce genre de prestation à Moto, Mohamed Sacko est un motard professionnel qui a déjà participé, selon ses dires, à beaucoup d’activités du club des mord à Bamako, notamment les actions humanitaires, de don de sang ou de sensibilisation à Bamako et à l’intérieur du pays. Il a même participé, selon lui, à une sortie des motards sur le Burkina Faso (72heures motard), lors de laquelle ils ont parcouru des milers de kilomètres en 72heures. Pour lui, faire la moto, contrairement à ce que pensent beaucoup de gens, est une passion, un sport comme le foot, le basketball et autres. Donc cet accident est, pour lui, une erreur qu’il regrette assume, puisqu’il n’était pas prévu une manifestation de moto, sinon, il allait mieux se préparer et sortir avec une des grosses motos qu’il sait le mieux manier. A ses dires, c’était juste une cérémonie de mariage auquel il devait prendre part comme toutes les invitées, mais le malheureux évènement est survenu. Tout en saluant, en conclusion, le professionnalisme et sang-froid du chauffeur de la Sotrama qui lui a permis de bien maitriser le véhicule, Mamadou Sacko a, par ailleurs exhorter à ses camarades jeunes de prendre le soin de se protéger avant toute circulation à moto.

Issa Djiguiba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :