Maintien des sanctions contre le Mali : Le Pasj exprime son soutien à la transition

A la suite du sommet extraordinaire de la conférence des chefs de l’Etat et de gouvernement de la Cedeao, tenu le 04 juin 2022, à Accra (Ghana), l’Alliance pour la démocratie au Mali-Parti africain pour la solidarité et la juste (Adema-Pasj) a fait une déclaration, lundi 6 juin, pour soutenir la transition au Mali.

Dans la déclaration, le Pasj dit avoir pris acte des conclusions du sommet extraordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de la Cedeao et salue l’esprit qui y a prévalu, à savoir l’esprit d’ouverture des chefs d’Etat et leur volonté d’aller vers une solution négociée avec le Mali.

A en croire la déclaration de l’Adema-Pasj, les conclusions de ce dernier sommet sont très loin des espoirs et attentes des populations meurtries du Mali.

« L’Adema-Pasj encourage les autorités de la transition du Mali à maintenir la dynamique ainsi amorcée à Accra et salue la volonté manifeste des parties de poursuivre les négociations pour une sortie définitive de cette impasse dans laquelle notre pays, en particulier, et la sous-région en général sont plongés depuis des mois », lit-on dans la déclaration.

L’Adema-Pasj, dans sa déclaration, n’a pas manqué de solliciter toutes les parties prenantes, à savoir la Cedeao, les autorités du Mali et toutes autres personnes impliquées à engager de réelles négociations en vue d’accélérer la cadence des actions nécessaires au retour rapide à l’ordre constitutionnel et à écouter davantage les souhaits de la majorité silencieuse des citoyens maliens.

Un appel a aussi été lancé au président de la transition du Mali afin qu’il crée toutes les conditions pour une sortie de crise rapide et à ne privilégier que l’intérêt supérieur des Maliens dans un environnement national et international de plus en plus précaire et fragile.

Enfin, l’Adema-Pasj a vivement félicité tous les médiateurs impliqués dans le dossier du Mali, en l’occurrence les présidents Goodluck Ebete Jonathan, ancien président du Nigéria, et Faure Gnassingbé, président du Togo, pour leur engagement et les encourage à persévérer dans leurs efforts conjugués.

Notons qu’après le sommet des chefs d’Etat de la Cedeao, le président de la transition du Mali a pris la décision de proroger la durée de la transition de 24 mois, à compter du 26 mars 2022.

Tioumbè Adeline Tolofoudié

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :