Diéma : Les enseignants en arrêt de travail depuis hier

Dans le cercle de Diéma, les écoles resteront fermées jusqu’à la satisfaction des doléances syndicales. Le comité local du syndicat des professeurs de l’Enseignement secondaire des collectivités (Sypesco) a décidé, depuis le mardi 7 juin, d’un arrêt de travail.

« Les écoles sont et restent paralysées dans tout le cercle de Diéma », annonce le syndicaliste Mama Mallé. À entendre le secrétaire général du Sypesco de Diéma, cet arrêt de travail « est dû à la négligence des autorités chargées de satisfaire les revendications portées par les enseignants ». Dans un communiqué rendu public, les syndicalistes déclarent que cet arrêt de travail intervient suite à la négligence dans le traitement de leurs différents rappels, après plusieurs démarches entreprises auprès des autorités (académie de Nioro, conseil de cercle et le budget régional de Kayes). Sur la question, le syndicaliste Mallé soutient : « Nous avons décidé cet arrêt de travail parce que nous avons réclamé en vain le paiement de nos arriérés et la titularisation des enseignants. Nous peinons à être mis dans nos droits, malgré toutes les démarches entreprises auprès des autorités responsables ». Alors que les enseignants d’autres localités ont presque eu gain de cause dans leurs revendications, le secrétaire général et ses militants soulignent avoir lutté, sans suite. « Aussi, notre arrêt de travail se justifie par le paiement des mêmes rappels dans les académies d’enseignement de Kita et de Kayes, alors que l’académie d’enseignement de Nioro, censé coiffer celui de Diéma, relève du même budget régional que ces deux académies », lit-on dans le communiqué. En attendant la prise en compte de leurs griefs, le Sypesco et ses militants promettent de poursuivre le mouvement de grève ayant débuté mardi 7 juin jusqu’au paiement intégral de leurs rappels.

Mamadou Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :