Kalaban-Coro : des confusions autour d’un prétendu viol !

Le mercredi 6 octobre 2021, un jeune boutiquier de 19 ans a été interpellé par le commissariat de police de Kalaban-Coro Koulouba suite aux accusations de viol sur une fillette de 11 ans. Tout en niant les faits, l’inculpé a immédiatement été mis à la disposition de la justice en attendant les résultats de l’analyse médicale.

A Kalaban-Coro, l’affaire d’un prétendu viol opposant un jeune boutiquier de 19 ans à

la famille d’une fillette de 11 ans prête à confusion. Pendant que les parents de la victime

accusent, le jeune boutiquier dément tout propos faisant croire qu’il a violé une fillette. La fillette dont il s’agit vit chez sa grand-mère maternelle à Kalaban-Coro et ses parents vivent à SiKoro, un quartier voisin. Selon les précisions, la prétendue scène se serait passée lors de la traditionnelle relation vente achats. Les informations reçues laissent dire que la victime était partie à la boutique pour acheter du lait. Et le boutiquier profitant de cette situation aurait bloqué la porte avec la fillette avant de tenter de la déshabiller, indique-t-on. « Quand elle a voulu crier, le jeune lui aurait collé une gifle et l’a ensuite menacé avec un couteau », confirment nos sources en précisant que le jeune homme ayant certes pu baisser la culotte, mais n’a pas pu pénétrer. Interrogée sur la question, « la fillette dit avoir vu un liquide blanc sorti du présumé coupable qui a touché sa partie intime », ont ajouté les sources. De son côté, le boutiquier n’a pas reconnu les faits qui lui sont reprochés. Dans son intervention, il confie que la fillette se querellait avec un jeune garçon. En tant que majeur, il dit avoir tenté de séparer les deux. Une intervention au cours de laquelle, avoue-t-il, sa main a touché la fillette qui tombera par la suite. C’est ainsi que celle-ci s’est précipitée chez son tuteur en pleurant. Avant que l’affaire ne soit à la police, un des tuteurs s’était dépêché chez le présumé coupable pour lui gronder. Comme le nouveau venu de la brousse ne comprend pas la langue bambara, il a simplement cherché à présenter ses excuses aux parents de la fillette, indique-t-on dans cette affaire. « Il ne comprend pas trop la langue Bambara, donc pensant qu’il s’agit de la gifle que la fillette a involontairement reçue de sa part, il a directement demandé pardon au tuteur », annonce-t-on. Ce qu’il ne fallait pas faire, parce que le tuteur a compris que ce pardon sous-entend que le jeune a bien tenté quelque chose. Donc, il a tout de suite appelé le commissariat, disant qu’il a un présumé coupable de viol

sous sa main. En vue de rétablir la lumière sur l’affaire, la fillette et le jeune ont été conduit au CSREF de Kalaban-Coro. Mais les résultats de l’analyse ne sont pas encore disponibles. Par ailleurs, il ressort que la fillette est toujours vierge, donc le jeune pourrait être pénalisé pour tentative de viol. Pour attester ce fait, l’enquêteur aurait demandé à la victime de dire la couleur du caleçon du jeune boutiquier, qu’elle a su déterminer. Un caleçon de « couleur verte ». Après vérification, une couleur de culotte que le présumé coupable portait effectivement. Suite à cela, notre source relate que le commissaire a établi un PV et a déféré le présumé coupable devant le procureur. Car, dit-on, « le simple fait que le jeune aurait tenté de violer la fillette rend l’acte punissable ». En attentant son jugement, le boutiquier est pour l’instant enfermé.

Affaire à suivre….

Tioumbè Adeline Tolofoudié, Stagiaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :