Dr Choguel Kokalla Maïga lors de la 12ème session du CENA : « Les plus hautes autorités ont décidé de faire du secteur agricole le moteur du développement économique du pays »

Le mardi 22 mars dernier s’est tenu dans la salle de conférence de la primature la 12ème session du comité exécutif national de l’agriculture (CENA). Objectif : passer en revue, l’ensemble des préoccupations des producteurs et productrices.

Cette cérémonie a été présidée par le premier ministre, Choguel Kokalla Maïga. Elle a enregistré la présence du ministre du développement rural M. Modibo Keita, du ministre délégué auprès du ministre du développement rural chargé de l’Elevage et de la pêche M. Youba Bah ainsi que plusieurs acteurs du secteur agricole.

Le but principal de cette rencontre était de faire des propositions concrètes et trouver des solutions durables, afin que les producteurs et tous les acteurs du domaine de l’agriculteurs et de la pêche, puissent avoir de meilleures conditions de production.

L’ordre du jour de cette 12ème session était la présentation du bilan sommaire de la campagne agricole 2021-2023 et 2024, ainsi que la présentation d’un document qui contient l’ensemble des objectifs, des activités de stratégies cohérentes, d’indicateurs de mesure, des résultats et des ressources financières destinées aux activités agricoles.

A l’entame de ces propos, le premier ministre de la transition Dr Choguel Kokalla Maïga indique que la tenue du comité exécutif national de l’agriculture revêt une importance capitale pour le gouvernement. Car dit-il, elle entre dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions de l’article 188 et 189 de la Loi d’orientation agricole adoptée en 2006.

« L’économie malienne repose sur le secteur rural qui occupe près de 80% de la population active. Le secteur rural contribue à environ 30% du produit intérieur brut du Mali » laisse entendre le chef de gouvernement. Il ajoute que c’est au regard de toutes ces considérations que les plus hautes autorités se sont fixé comme objectif de faire du secteur agricole le moteur du développement économique du pays.

Le premier ministre Choguel Kokalla Maïga ajoute que pour atteindre ces objectifs, le gouvernement s’est engagé a alloué chaque année au secteur agricole 15% du budget national.

« Malgré les difficultés liées entres autres à l’insécurité, à la pandémie de la covid-19 et la faiblesse de la pluviométrie, les résultats enregistrés sont encourageants » annonce le premier ministre chef du gouvernement.

Les résultats atteints dont la liste n’est pas exhaustive sont entre autres : 9 millions 266mille 73 tonnes de céréales avec un excédent céréaliers de 2 millions 79mille862 tonnes, 731000 tonnes de coton graine, 77mille 194 tonnes de viande rouge, 120 tonnes de poisson de capture, l’insémination de 15 mille 600 vaches et la vaccination de 6millions 623mille 242 têtes d’animaux.

Notons que courant cette rencontre, les participants ont discuté sur le plan triennal qui s’articule autour des filières de production végétales, animales, halieutiques et aquacoles.

Tioumbè Adeline Tolofoudié

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :