Sebenicoro, dans le district de Bamako : Le rêve d’une jeune voleuse brisé

Au quartier Sébénikoro de Bamako, la nommée Adjara, une dame âgée de 26 ans se livrait à des soustractions frauduleuses des biens d’autrui, à l’aide d’un produit évanouissant ses victimes. La professionnelle s’est faite finalement alpaguer par les éléments de police du 9ème Arrondissement.

Bamako, capitale du Mali, il existe des hommes professionnels en matière de vol, de même que les dames. À chacun son souci et son boulot dans la ville des trois caïmans (Bamako). Des hommes tout comme les dames se livrent à des vols, à l’aide des différentes méthodes. Tel est le cas de la jeune Adjara, la présumée voleuse de 26 ans. Sur la base des indiscrétions obtenues, il nous revient de découvrir que l’intéressée était une employeuse de commerce domiciliée au quartier Sébénikoro de Bamako. Courant samedi 26 mars dernier, elle fut, dans la cours d’une famille de Sébénikoro, interpellée en pleine opération de vol, par les éléments de police du 9ème Arrondissement, aux environs de 20 heures. D’une source fiable, c’est un voisin de la famille concernée qui a permis l’interpellation de la dame. Paradoxalement, le voisin dont nous tairons le nom s’est rendu compte, ce samedi 26 mars aux environs de 20h, que tous les membres de sa famille voisine étaient immobilisés sur place, sans aucun mouvement ni de bruits ou gestes d’amusement des enfants. Ce comportement assez attractif va amener ledit voisin à chercher à savoir ce qui se passait à l’intérieur de la cour. Les recherches du bon voisin lui ont permis de constater que personne ne bougeait à l’intérieur de la cour. « Tous les occupants de la maison s’étaient endormis. Certains se trouvaient même allongés à terre,  en train de ronfler », suivant notre source qu’avoue que cela n’était pas normal, puisqu’il n’était que 20H au moment des faits. Agissant alors en bon citoyen, le voisin a automatiquement contacté les éléments de police du 9ème Arrondissement de Bamako. Une fois informé, le commissaire divisionnaire, Santigui Kamissoko a dépêché une équipe sur le lieu, pour constatation des faits. Sur place, les éléments de police se sont rendu compte que le voisin ayant alerté le commissariat ne s’était aucunement trompé. L’équipe envoyée a remarqué que tout le monde roupillait dans la cour, à l’exception d’une dame qui fouillait les effets de la maison. La dame a été mise aux arrêts et conduite au commissariat par l’unité d’intervention de la brigade de recherche. Aux éléments de police, Adjara a expliqué qu’elle procède généralement à ses opérations durant la nuit. L’incriminée souligne avoir en sa possession un liquide contenu dans un flacon. Par le fait d’un seul contact, raconte-t-elle aux policiers, ce liquide provoque l’évanouissement soudain chez les gens. Au commissariat, Adjara confie s’être introduite dans la nuit de ce samedi 26 mars aux environs de 20h avec ce liquide. De surcroit, elle soutient avoir versé le liquide sur quatre (4) membres de la famille. Lesquels ont aussitôt perdu conscience. Elle s’est vite dépêchée dans une chambre avant d’ébaucher la fouille des affaires appartenant à la maisonnée. Et de regretter que les éléments de police soient venus la surprendre en pleine opération de vol, au cœur de cette famille. En tout état de cause, la carrière de la jeune voleuse professionnelle semble être brusquement galvaudée, puisqu’elle vient d’être mise aux arrêts par les hommes du commissaire Santigui Kamissoko. Ne peut-on pas dire que le rêve de la jeune voleuse est ainsi brisé ?

Mamadou Diarra 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :