Domaine médiatique : Le parcours exceptionnel de la lauréate du premier JDH 2021, Mariétou Konaté !

La journaliste, rédactrice en cheffe du journal l’Annonceur et directrice de publication du Magazine de la femme ‘’ l’Africaine, Mariétou Konaté, est la lauréate du Prix JDH 2021, une compétition organisée par « Journalistes pour les Droits Humains ». Le sujet de Mariétou Konaté portait sur les mariages précoces.

Lauréate du prix JDH 2021, Mariétou Konaté est une journaliste chevronnée très intéressée aux questions des Droits humains. Qui est donc Mme Konaté ? Elle est diplômée en Communication et journalisme. Une journaliste expérimentée. Mariétou Konaté a travaillé, de 2003 à nos jours, sur des thématiques liées à la santé mère-enfant, de questions droites des femmes, enfants, de la population et de développement. « En effet, les thématiques demandées relatives à la promotion des droits des femmes et des enfants ont vivement suscité mon intérêt », a indiqué la rédactrice en cheffe de l’Annonceur. Au cours de ses différents stages effectués à la Radio « Tabalé » 2003-2005, au niveau des journaux comme le bi-hebdo « le Malien » 2005-2007, au quotidien « le Soir de Bamako » 2007-2009, diverses tâches et responsabilités ont été confiées à Mariétou Konaté, notamment les rubriques (femme et développement, santé reproductive, mère-enfant, droits des femmes et enfants). Ces passages lui ont permis, selon ses propos, de nourrir un penchant pour ces thématiques.

Aussi, la lauréate du prix JDH 2021 est directrice de publication du magazine de la femme intitulé « l’Africaine », un magazine qu’elle a créé en 2014. Mme Konaté est militante de plusieurs associations. « Cela dit, ma qualité de rédactrice en cheffe de l’Annonceur de 2009 à nos jours, ma forte adaptation, mon sens de l’initiative et mon expérience m’ont permis de militer dans plusieurs associations de femmes journalistes, de la société civile, des faitières », nous a-t-elle informé.

Aussi, est-elle, depuis de samedi 19 juin 2021, présidente de l’association des femmes de la presse du Mali (AFPM), la trésorière de l’Alliance professionnelles de la presse écrite du Mali, APPEM, de l’ASSEP, la chargée de communication du réseau femme paix et sécurité de l’espace CEDEAO, chargée de communication du forum des femmes pour les ODD et l’émergence FAOD, la chargée du projet du réseau des journalistes pour la promotion de la santé et l’environnement. « Je fus également la présidente de l’APAC Mali 2014-2019, je fus membre du comité de pilotage de la maison de la presse 2009-2014. Je suis membre de l’AJSM, association des journalistes sportifs du Mali », laisse entendre Mme Mariétou Konaté.

Spécialiste de questions de sport, de la femme, de l’enfant, de la santé, ces expertises ont permis à notre consœur d’être lauréate des prix des meilleurs articles sur la femme, l’enfant et la paixen 2006, 2008, 2013. Et cette année, 2021, elle est lauréate du premier Jdh sur le sujet mariages précoces : le témoignage poignant de Ft. Bon vent à la journaliste chevronnée.

Boureima Guindo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :