A LA UNEPOLITIQUE

Déclaration du professeur Salikou SANOGO, lors de la présentation de vœux de nouvel an : La branche URD de Gouagnon COULIBALY, condamne, précise et demande à la famille Cissé de s’écarter de la scène politique

Dans un communiqué publié, le mardi le 17 janvier 2023, la branche URD dirigée par Gouagnon COULIBALY, a répondu, à la déclaration faite par, l’ex- 1er vice-président du parti de feu Soumaïla Cissé à l’occasion de sa présentation de vœux de nouvel an, le samedi 07 janvier 2023. Après avoir condamné et éclairci certains points d’ombre de la déclaration de Salikou Sanogo qu’elle qualifie de « contrevérités », l’équipe de Gouagnon COULIBALY a profité cette occasion pour demander solennellement à la famille Cissé de respecter la volonté de Feu président Soumaïla Cissé en restant à l’écart de la scène politique.

Tout d’abord, Gouagnon COULIBALY et ses militants se disent avoir été « indignés » par « un show médiatique » organisé par l’ex-premier vice-président de l’URD, à la personne du professeur Salikou SANOGO, lors de sa présentation de vœux de nouvel an où il a proféré, selon eux, des « violences verbales gratuites » à l’encontre de certains cadres du parti URD. Cette branche estime que « rarement une conférence politique ne s’est déroulée avec autant d’invectives et d’acrimonies que rien ne saurait justifier si ce n’est une malveillante volonté de tronquer la vérité et de semer la confusion dans l’esprit des militants résolument tournés vers les enjeux et défis qui se posent à notre Pays, le MALI ».

Tout en déplorant cette démarche « malveillante » à un moment « où l’URD, sous la haute direction de son Président, l’Honorable Gouagnon COULIBALY, s’emploie à chercher les voies et moyens visant à apaiser les esprits, à préserver la cohésion et l’unité », cette branche de l’URD a tenu à apporter des « éclaircissements » nécessaires sur beaucoup de points d’ombre de la déclaration du professeur Salikou Sanogo qu’elle qualifie de « contre-vérités ». « Au cours de ce show médiatique, beaucoup de contre-vérités ont été distillées concernant l’adhésion des camarades Mamadou Igor DIARRA et Boubou CISSÉ à I’URD. Il en est de même pour l’appel à candidature à l’élection présidentielle qui était programmée pour février 2022 » indique ce communiqué tout en précisant que contrairement à tout ce qui se dit, « c’est bien l’attitude du 1er vice-président qui a été à la base de l’organisation du 1er congrès extraordinaire du Parti, ainsi que le feuilleton judiciaire qui s’en est suivi. »

En effet, il faut rappeler que la crise actuelle au sein de l’URD découle en grande partie de l’adhésion des membres Mamadou Igor DIARRA et Boubou CISSÉ à I’URD. Mais ce que trouve encore paradoxale, cette branche dirigée par Gouagnon Coulibaly c’est la déclaration faisant état que « ceux qui ont adhéré à l’URD dans l’espoir de nous dévier de ce chemin que nous avons pris sous le leadership de feus Soumaïla CISSE et Younoussi TOURE doivent se résoudre à accepter qu’ils sont indésirables chez nous… », alors qu’il était bien consentant au début. « C’est bien le Professeur Salikou SANOGO, 1er vice-président, assurant, à l’époque, l’intérim du Président du Parti qui a supervisé et signé les documents afférents à la fusion absorption du parti MALI En Action (MEA) de M. Mamadou Igor DIARRA ; le Mali entier a pu voir le Professeur Salikou SANOGO faire le déplacement jusqu’à Markala pour saluer et se réjouir de l’adhésion de M. Mamadou Igor DIARRA à l’URD ; le Mali entier a pu également voir le même Professeur Salikou SANOGO, accompagné de certains cadres du parti aux côtés du Dr Boubou CISSE, à l’occasion de la conférence régionale de Mopti, tenue le 07 Août 2021, lorsqu’il souhaitait la cordiale bienvenue à celui qu’il appelle “mon fils” » a successivement rappelé le communiqué.

Sur un autre point, la branche de Gouagnon Coulibaly met l’accent sur une « instrumentalisation » de la Famille de feu Soumaïla Cissé pour des fins encore « malveillantes ». « Le Mali entier fut témoin aussi de l’instrumentalisation cynique de la mémoire et de la famille de feu Soumaïla CISSÉ dont la seule présence de la veuve Mme CISSÉ Assitan TRAORE et du fils cadet à la conférence a servi de prétexte pour justifier toutes les impostures » note expressément ce communiqué qui demande à Mme Cissé et son fils de s’écarter de la scène politique. « Pour le respect de la volonté de feu Soumaïla CISSE, le parti demande avec insistance à Madame CISSE Assitan TRAORE et aux enfants CISSE de se mettre à l’écart des querelles internes au sein du parti qui, plus que jamais, reste un patrimoine commun de tous les militants » rappelle-t-il tout en insistant que « la sagesse et la décence commandent que la volonté, maintes fois exprimée dans tous les espaces publics et médiatiques par feu Soumaïla CISSÉ de mettre sa famille biologique en dehors de ses activités politiques et professionnelles, soit respectée ». Pour cette branche, « ceux qui prétendent être les seuls amis et héritiers du regretté président Soumaïla se trompent énormément et tentent désespérément de tromper l’opinion nationale et internationale ».

Issa Djiguiba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5420