Sahel : ce qui pourrait être les conséquences de la mort de Deby !

La disparition du président tchadien, Idriss Déby Itno est un coup dur pour le Tchad et les pays Sahel. Cet espace est confronté depuis un moment à situation sécuritaire très préoccupante. Ainsi les cinq pays de la zone (le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et Tchad) ont créé en 2014 la coalition G5 Sahel pour répondre aux défis sécuritaires dans la région.

Arrivé à la tête du pays à l’issu d’un coup d’État contre l’ancien président Hussein Habré, le président de République du Tchad et président en exercice du G5 Sahel, Idriss Déby Itno est décédé le mardi 20 avril 2021. Sa mort tragique met fin à 30 ans de règne auquel il a mené d’une main de fer.

Pendant ces trois décennies qu’il a passé au pouvoir, le Maréchal du Tchad était devenu au fil du temps un pion essentiel sur l’échiquier africain particulièrement dans l’espace Sahel. Il était un élément indispensable et jouait un rôle prépondérant dans la lutte contre le terrorisme et la stabilisation de l’espace sahélo-saharien.

Le bassin du Lac Tchad et le Sahel sont depuis plusieurs années victime à des attaques violentes de la part de groupes liés à Al-Qaïda et à l’organisation État islamique. Viens s’ajouter récemment au Tchad, la rébellion du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT). Une rébellion qui serait à la base de la mort du Maréchal Idriss Déby Itno, qui est une grande perte pour son pays en particulier et le Sahel en général, vu son engagement dans la lutte contre le terrorisme.

Sa mort risque d’enfoncer la région un peu plus dans instabilité, vu le rôle qu’Idriss Déby joue en faisant de  l’armée tchadienne le socle de la lutte contre le terrorisme dans le Sahel. Pour cet engagement, il a gagné la confiance de la France et Nations Unies.

Conséquence de la mort d’Idriss Déby Itno sur la stabilité du Tchad et du Sahel   

A l’évidence, la mort d’Idriss Déby Itno peut engendrer tout d’abord une déstabilisation au sein du pays, dans la mesure où le Conseil militaire de la Transition dirigé par son fils, le Général Mahamat Idriss Déby Itno est loin de faire l’unanimité au Tchad. Les opposants et la société civile dénoncent un coup de force de militaires et appellent à l’instauration d’une transition dirigée par les civils. Ensuite dans la région du Sahel où le défunt président était un acteur clé dans la stabilisation de la zone. Il était aussi un grand ami et un partenaire clés des pays occidentaux dont la France dans la lutte contre le terrorisme au Sahel.

Ibrahim Djitteye

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :