Prétendue candidature de Boubou Cissé au compte de l’URD : La direction du parti dément

Les réseaux sociaux ont présenté, en fin de la semaine dernière et début de cette semaine, l’ancien premier ministre Boubou Cissé comme candidat de l’URD à la présidentielle à venir. L’information a été démentie par le secrétaire général du parti de la poignée de main. Ni Boubou Cissé ni autre cadre de l’URD n’a été, pour le moment, désigné candidat à la présidentielle à venir.

« Il nous revient par plusieurs canaux de communication, des noms de candidats dits de L’URD à la prochaine élection présidentielle », a déploré le secrétaire général de l’URD qui a rappelé que « la Conférence nationale investit, sur proposition du BEN, le Candidat(e) du parti à l’élection présidentielle. (Article 51 des Statuts) ».

Dans son communiqué, Daouda Touré a indiqué que concernant le choix du candidat à l’élection présidentielle, le BEN vérifie la conformité des candidatures avec les dispositions légales et propose le candidat retenu à la Conférence nationale qui l’investit.

Contrairement à ce qui se dit sur les réseaux sociaux, la carte Boubou n’est pas jouable selon les textes du parti. « Nul ne peut être candidat s’il n’est militant du Parti. (Article 47 du règlement intérieur) », a indiqué le secrétaire général de l’URD dans son communiqué. Or, Boubou Cissé n’est pas militant du parti. Ce qui réduit sa chance d’être son candidat.

En plus de Boubou Cissé, les noms de Me Demba Traoré et Mamadou Igor Diarra sont cités. Eux aussi n’ont pas été choisis comme candidat de l’URD selon la direction du parti. « L’URD n’a pas encore fait un appel à candidatures, donc aucune candidature n’a été reçue à ce jour au niveau du secrétariat général », a indiqué le secrétaire général avant d’ajouter « les propagandes qui circulent n’engagent que leurs auteurs ».

A en croire son ségal, l’URD continuera de placer ses militants au centre de tout processus devant engager son avenir.  « Rassurez-vous, notre parti, fort de sa crédibilité, de sa force, de son unité n’a jamais pris et ne prendra jamais une décision importante de la manière fantaisiste qu’on lui prête », a insisté Daouda Touré qui a appelé les militants du parti de feu Soumaïla Cissé à la sérénité et à la vigilance.

Il faut rappeler que, selon des sources dignes de foi, les militants du parti sont divisés concernant la candidature à la présidentielle à venir. Y en a qui sont favorables à Me Demba Traoré, très proche collaborateur de Soumaïla Cissé ; y en a qui sont pour Igor pour ses qualités et certains opteraient pour l’ancien premier ministre Boubou Cissé bien qu’il ne soit pas du parti.

Boureima Guindo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :