Renforcement des capacités des responsables sanitaires : INSP doté d’un laboratoire de stérilisation

Le vendredi 07 janvier dernier, s’est tenue à l’Institut National de Santé Publique (INSP), l’inauguration d’un laboratoire de stérilisation. Ce laboratoire qui était fonctionnel à été rénové avec l’appui de l’OMS à hauteur de 38 millions.

Etaient présents à cette cérémonie Dr Ibrahima Guindo, responsable du département laboratoire et recherche Bio médicale à l’Institut National de Santé Publique (INSP) et le représentant de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) Dr Jean-Pierre Baptiste.

A l’entame de ces propos le Dr Ibrahima Guindo a expliqué que le laboratoire est un laboratoire de stérilisation qui est utilisée pour non seulement stériliser les produits qui peuvent être contagieux avant qu’il ne soit éliminé mais également préparer des milieux de culture qui sont utilisés pour détecter les bactéries. Selon lui, sans les salles de ce genre, préparer des milieux de qualité n’est pas possible.

Dr Guindo explique qu’au total, le laboratoire compte 6 salles qui sont des salles de laboratoire et des salles non laboratoire qui peuvent constituer des bureaux « ces salles sont : une zone de stérilisation qui permet de rendre les matériels propre, une zone de préparation des milieux qui sera équipé de deux automates pour la préparation et la distribution automatisée de milieux de grande capacité de production, une zone de stockage qui ne servira qu’à stocker les milieux qui vont être produit, une zone de contrôle qui assurera que les produits sont propres à l’utilisation et une zone de regroupement qui permet au personnel de se regrouper en cas d’incident » indique Dr Guindo .

A l’en croire, la rénovation a consisté à mettre le bâtiment en état qui n’était pas dans les conditions de garantir le circuit du travail d’un laboratoire. Donc le travail a consisté à mettre le laboratoire à niveau. Aussi, il a consisté à mettre d’autres dispositifs qui sont, entre autres, les détecteurs de fumé des zones de regroupement qui servira d’un lieu de rassemblement des travailleurs en cas d’incident.

Selon le représentant de l’OMS au Mali, ce laboratoire est un don permis tant d’autres de l’OMS qui rentrent dans le cadre des renforcements de capacité des structures sanitaire du ministère de la santé et aussi dans le cadre d’amélioration et rendre aux normes toutes les parties techniques du laboratoire de stérilisation qui a un rôle assez important. « Ce laboratoire a été financé par l’OMS à hauteur de 38 millions. Et l’OMS n’a pas été déçu de la rénovation de ce laboratoire car ça répond aux normes internationales par rapport à ce que devrait être son travail », relate Dr Jean-Pierre Baptiste.

Dr Jean-Pierre Baptiste relate que l’objectif de l’OMS étant d’amener le Mali au niveau des autres Nations en matière de technicité. Ce qui est le cas car d’après ses dires, beaucoup de cadres sont au niveau de l’INSP et au niveau des autres laboratoires. « Nous vous assurons que l’OMS sera toujours au côté du ministère de la santé et aussi nous allons faire appel à d’autre partenaires pour qu’ensemble nous puissions appuyer le ministère de la santé pour pouvoir améliorer les conditions des laboratoires et mettre des conditions nécessaires afin que les personnels sanitaires puissent être dans les conditions normales de travail » assure Dr Jean-Pierre.

En dehors de l’inauguration du laboratoire le représentant de l’OMS a lancé un appel aux Maliens en ces termes «je lance un appel aux Maliens et Maliennes à aller se faire vacciner et à respecter les mesures barrières, car actuellement nous sommes à une explosion de cas du Covid-19 ». A-t-il conclu.

Tioumbè Adeline Tolofoudié

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :