A LA UNENATION

Référendum constitutionnel : les Forces armées de défense et de sécurité ont voté hier

Hier 11 juin 2023 a eu lieu sur toute l’entendue du territoire national le vote référendaire pour les Forces armées de défense et de sécurité. Le ministre de la sécurité et de la protection civile, le général de brigade, Daoud Aly Mohammadine et celui de la défense et des anciens combattants, le colonel Sadio Camara ont donné le ton par un vote symbolique respectivement à l’Ecole Nationale de la Police et au Camp de la garde Nationale.

Il avait été bien dit que les forces armées maliennes de défense et de sécurité anticiperaient leur vote afin de pouvoir sécuriser le scrutin référendaire le 18 juin 2023. C’est dans ce cadre que des bureaux de vote ont été installés dans tous les camps des forces armées de défense et de sécurité pour rendre effectif cet exercice.

Au total, 14 centres de vote ont été mis en place pour le vote des forces armées de défense et de sécurité. L’Ecole Nationale de la police compte 10 bureaux de vote et le Camp de la Garde Nationale en compte 07.

Selon le ministre de la sécurité et de la protection civile, ce vote est d’une importance capitale pour tout le peuple malien, car selon lui, il s’agit non seulement d’un devoir de citoyenneté, mais aussi la mise œuvre du processus de refondation du Mali entamé par les plus hautes autorités de la transition.

«La tenue de ce référendum n’est pas une volonté exprimée par le président de la transition ni par le gouvernement, c’est une recommandation forte du peuple malien lors des Assises Nationales de la refondation que nous avons jugé nécessaire d’accomplir » a laissé entendre le ministre Daoud Aly Mohammadine.

Pour que cette constitution puisse être mise en vigueur permettant au Mali de se doter d’une nouvelle norme constitutionnelle, le chef du département de la sécurité et de la protection civile a lancé un vibrant appel aux forces armées de défense et de sécurité afin de sortir pour voter massivement et en faveur du Oui. D’après ses explications, le Mali a aujourd’hui et plus jamais besoin de cette nouvelle constitution pour ce reconstruire.

Quant au ministre de la Défense et des anciens combattants, le colonel Sadio Camara, il rappelle que le Mali est très longtemps resté sous domination des autres, et aujourd’hui, selon lui, grâce à la population malienne, le pays arrive à se frayer un chemin propre à lui-même.

« Une étape de ce chemin a été franchie aujourd’hui, mais nous devons rester vigilants car les ennemis de l’intérieur comme de l’extérieur sont toujours à l’œuvre à travers des actes pour pouvoir paniquer les paisibles citoyens » a-t-il mis en garde le chef du département de la défense et des anciens combattants.

En outre, le colonel Sadio Camara a invité les Maliens de l’intérieur comme de l’extérieur à se donner la main pour reconstruire le Mali et faire de lui, un pays émergent.

Notons que L’autorité Indépendante de gestion des Élections (AIGE) était présente sur les lieux pour s’enquérir du déroulement du vote dans les différents camps des FAMa.

Tioumbè Adeline Tolofoudié

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5420