A LA UNENATIONPOLITIQUE

Referendum du 18 juin : les acteurs institutionnels dans un collectif annoncent une série de meetings à Bamako et à l’intérieur du pays

Dans le cadre de la campagne référendaire en cours au Mali, les acteurs institutionnels n’entendent pas rester en marge. Aussitôt créé le samedi 10 juin 2023, un collectif regroupant l’ensemble des membres du gouvernement, du CNT, du Haut conseil des collectivités et du conseil Economique, social et culturel a annoncé une nouvelle stratégie de campagne en faveur d’un OUI massif le 18 juin. Dans son programme d’activités plusieurs meetings géants à l’intérieur du pays et un meeting de clôture à Bamako le vendredi 16 juin 2023, au stade du 26 mars.

Une constitution de la république, est la norme la plus importante d’un pays dont le respect s’imposera à tous les citoyens même ceux qui ne sont pas d’accord avec le contenu.

Cette portée impersonnelle du document invite donc l’ensemble des Maliens, sinon les oblige, à prendre part et résolument, au processus d’adoption d’une nouvelle constitution dont le référendum est prévu le 18 juin 2023.

De leur côté, les membres du gouvernement, du CNT, du Haut conseil des collectivités et du conseil Economique, social et culturel ont bien voulu se défaire de leur statut d’acteurs institutionnels pour battre campagne et à visage découvert au profit de ce qui leur semble juste et meilleur pour le Mali et les Maliens. Un sacrifice qui ne doit aucunement avoir un impact sur le fonctionnement et la neutralité des institutions de la république ont-ils reconnu.

A peine créé, le Collectif des acteurs institutionnels pour un OUI massif au scrutin référendaire du 18 juin 2023 a dévoilé sa stratégie de campagne référendaire.

Il s’agit de plusieurs meetings géants à Bamako et à l’intérieur du pays.

D’abord le mercredi 14 juin seront organisés simultanément, selon le coordinateur du collectif, le col. Abdoulaye Maïga, à Mopti, Tombouctou et Gao des meetings en faveurs d’un OUI massif le jour du référendum le 18 juin.

Le jeudi 15 juin sera le tour des régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso et Ségou à travers des grands meetings également.

Une campagne qui sera clôturée avec la phase de Bamako par un autre meeting géant au Stade du 26 mars le vendredi 16 juin 2023.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que ce programme ne concerne que les activités des acteurs institutionnels regroupés dans le collectif.

Les regroupements des partis politiques et les organisations de la société civile en faveur du OUI ont également leur agenda dans le cadre de la campagne référendaire.

Déjà, la femme d’affaires et l’incontournable Batouly Niane, prévoit-elle seule, une démonstration de force ce jeudi 15 juin au stade de 26 mars. Une réponse personnelle qu’elle compte apporter à une mobilisation ratée au stade du 26 mars la semaine dernière.

Pour le ministre Ibrahim Ikassa Maïga, ministre de la refondation de l’Etat, chargé des relations avec les institutions, il ne s’agit plus d’une simple vote pour faire passer un projet de constitution, mais de démontrer le degré de légitimité qu’il a auprès de la population malienne.

Issa Djiguiba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5420