Pratique de l’esclavage par ascendance dans la région de Kayes : Le RMFP dénonce la libération d’un inculpé « pour meurtre »

Dans un communiqué, le Rassemblement malien pour la fraternité et le progrès (RMFP) a dénoncé la libération d’un inculpé devant la Cour d’Appel de Kayes pour « assassinat » lors des évènements en rapport avec la pratique de l’esclavage par ascendance à Diandioumé, commune rurale de Gogui (région de Nioro du Sahel), dans la nuit du premier (1) et deux (2) septembre 2021. Tout en interpellant les plus hautes autorités judiciaires sur la question, le RMFP, qualifie cette libération de « manque de considération envers les familles des victimes ».

Dans son communiqué, le Rassemblement malien pour la fraternité et le progrès (RMFP) trouve « totalement infondés », les motifs « d’évacuation sanitaire » évoqués par le procureur général Près la Cour d’Appel de Kayes pour la libération de Ibrahima Samassa inculpé d’assassinat. En effet, rappelle-il que « la liberté d’un inculpé est subordonnée à un certain nombre de conditions légales ainsi que le stipule l’article 148 et suivant du code de procédure pénale » et d’ajouter par la suite que « la nécessité d’une demande de l’inculpé ou de son conseil et l’avis du procureur de la République figurent au nombre de ces conditions ». Ce regroupement antiesclavagiste estime tout simplement que c’est une libération « ex-nihilo ». Tout en soulignant que « cette façon de faire libérer des individus inculpés d’avoir froidement assassiné des pères de famille dans la nuit du premier (1) et deux (2) septembre 2021 à Diandioumé, commune rurale de Gogui ( région de Nioro du Sahel), … nous semble, incompréhensible et injuste », le RMFP déploré que c’est un manque de considération envers les familles des victimes. « Ce manque de considération envers les familles des victimes de cette barbarie évidente, est source de tension et nous ne souhaitons plus supporter cela » a-t-il précisé. Pour toujours manifester son désaccord avec cette décision du procureur général Près la Cour d’Appel de Kayes, le Rassemblement Malien pour la Fraternité et le Progrès (RMFP) envisage d’entreprendre d’autres actions : « Nous allons être prochainement saisir la justice pour obtenir réparation de ces faits » a-t-indiqué dans le communiqué.

Issa Djiguiba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :