Mouvement Convergence 2023 de Moussa Timbiné : 33 ex-membres du bureau national de la jeunesse RPM débarquent avec valises

Le tout nouveau mouvement politique de l’ex-honorable Moussa Timbiné, la Convergence 2023  ne cesse de s’agrandir à quelques instants seulement de son lancement. Après une majorité des militants des sections de la commune V du district de Bamako, de Mopti et de la France, 33 autres membres du bureau national de la jeunesse viennent de claquer la porte du parti RPM  au profit de la Convergence 2023 de l’ex-honorable Moussa Timbiné. L’annonce a été faite le jeudi 19 janvier, au cours d’un point de presse.

Comme leur mentor Moussa Timbiné, la majorité de ces nouveaux démissionnaires mettent en cause la gestion de l’Ex-parti présidentiel, le parti le Rassemblement pour le Mali (RPM), par le président actuel BokaryTreta. Selon l’ex-vice-présidente de l’union  des jeunes du RPM, Zeïna Maïga, l’une des raisons, sinon la principale raison de leur démission de RPM est la « violation répétitive » des textes du parti par Treta. En effet, les violations les plus récentes des textes, aux dires de Zeïna, est la désignation du 3ème vice-président comme président intérimaire du mouvement des jeunes, et la nomination de Amadou Ouattara comme secrétaire général de la section de la comme V aux lendemains de la démission de Moussa Timbiné. « Ce parti pour lequel nous avons tant donné, ce parti dont on a contribué au renforcement tant à l’intérieur du Mali qu’à l’extérieur, ce parti qui avait pour socle le respect des textes et des personnes, ce parti qui a permis à plus d’un de se sentir entièrement militants et de s’exprimer librement, est devenu, à ce jour, une utopie mettant sur scène un président de parti ayant comme seul crédo le clanisme en lieu et place du Rassemblement pour le Mali », regretté- t-elle.

Il faut noter que l’ancien président de l’Assemblée nationale du Mali, Moussa Timbiné  a claqué la porte avec une bonne partie de la section de la commune V du district de Bamako pour lancer un nouveau mouvement politique dénommé Convergence 2023. Depuis, l’ex-parti présidentiel ayant le plus grand nombre de députés et de maires sous IBK, se vide de ses militants à seulement un an du rappel à Dieu de son fondateur, Ibrahim Boubacar Keïta.

Après les militants des sections de la commune V du district de Bamako, de Mopti de France, de plus d’une trentaine des membres du bureau de la jeunesse, beaucoup d’autres démissions sont annoncées, selon plusieurs sources, notamment à Sikasso, à Tenenkou.

Issa Djiguiba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5279