Lutte contre la vie chère : Les mesures prises par le gouvernement

A travers une conférence de presse tenue le lundi dernier, le Directeur général du Commerce, de la Consommation et de la Concurrence, Aboubacary Doumbia a étalé les mesures qui ont été prises par le gouvernement malien dans la lutte contre la vie chère.

Le gouvernement n’est pas resté insensible à la flambée des prix des denrées de première nécessité. Plusieurs mesures ont été prises pour réduire la souffrance des populations. L’information a été donnée, le lundi dernier, par le premier responsable de la Direction générale du Commerce, de la Consommation et de la Concurrence, Aboubacary Doumbia.

A en entendre son discours, le ministre de la Tutelle, depuis sa nomination, se bat à bras le corps pour trouver une solution définitive à la flambée des prix des produits de première nécessité. A l’en croire, le gouvernement de la Transition a décidé de suivre sur le marché 13 produits pour soulager les populations maliennes qui dénoncent, chaque jour, la vie chère. Ces produits sont, entre autres, le riz, le sucre, la viande, l’huile, le pain, le mil, la farine, le sel, le poisson, le gaz butane, le ciment et les hydrocarbures. A en croire le DG de la DGCC, 8 produits sur les 13 sont déjà suivis par les autorités maliennes.

Selon le DG de la DGCC, les autorités, face à cette flambée des prix des produits de première nécessité qui créent la frustration des populations, ont pris plusieurs mesures draconiennes.

Pour le Directeur Aboubacary Doumbia, cette année la capacité de transformation des produits au Mali est très faible. Elle se résume à 10% du potentiel agricole. Pour lui, il y a deux problèmes cette année. La crise de l’offre et celle de la demande. Selon lui, l’offre a baissé et la demande a augmenté.

Aussi, le DG Aboubacary Doumbia a indiqué que l’une des causes principales de cette augmentation des prix est la crise sanitaire du Covid-19. Cela a occasionné la fermeture des usines partout dans le monde dont dans les pays qui approvisionnent, notamment la Chine et l’Inde.

Boureima Guindo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :