Éducation inclusive : La Coalition EPT outille les ONG membres

La Maison des Aînés de Bamako a abrité, mercredi 15 juin 2022, le renforcement des capacités des membres de la Coalition des organisations de la société civile Education Pour Tous et un membre de l’équipe projet El-Sahel sur l’inclusion du handicap. C’était en présence du coordinateur de la Cosc-EPT, Mahamadou Ongoïba.

Plusieurs personnalités acquises au combat de l’éducation inclusive pour les personnes en situation de handicap se sont retrouvées à la Maison des Aînés. C’était dans le cadre du projet dénommé « Éducation inclusive au Sahel ». L’objectif général du projet, c’est de contribuer à une éducation inclusive de qualité pour les filles et les garçons marginalisés au Mali, au Burkina Faso et au Niger.  Les résultats attendus étaient au nombre de quatre : un nombre accru d’enfants handicapés et d’enfants réfugiés scolarisés ; les écoles accessibles à tous les enfants ; les systèmes éducatifs du Burkina Faso, du Mali et du Niger deviennent de plus en plus inclusifs ; la qualité des services et les acquis scolaires des élèves se sont aussi améliorés.

Selon les organisateurs de la formation, la Coalition des organisations de la société civile a noué, depuis environ 5 ans, un partenariat fécond avec Humanité et Inclusion à travers un contrat qui articule ses interventions sur les résultats attendus. Ces résultats sont, entre autres, le renforcement des capacités de la société civile en matière d’éducation inclusive pour les enfants handicapés ; la réalisation des actions de plaidoyer et des campagnes de sensibilisation avec la Cosc-EPT en faveur de l’éducation inclusive à Bamako, Sikasso et Tombouctou.

L’objectif du renforcement des capacités des membres de la Coalition des organisations de la société civile et un membre de l’équipe projet El-Sahel sur l’inclusion du handicap a, selon M. Bocoum, pour objectif de renforcer les capacités des ONG membres de la coalition Éducation pour Tous à pouvoir conduire des programmes ou des plaidoyers en matière de protection des enfants qui vivent avec un handicap. Il s’agit donc de renforcer les capacités des participants à cette formation en éducation inclusive. La formation plaide qu’il y a équité dans l’éducation. Qu’on soit sourd-muet, qu’on soit aveugle, qu’on partage la même classe que ce qu’on appelle l’enfant normal et que l’enseignant ait des compétences pour former ces deux types d’enfants ensemble. « Nous attendons que les gens comprennent les concepts, les textes règlementaires en République du Mali qui parlent sur la protection des personnes vivant avec un handicap et que les gens soient capables de conduire des plaidoyers et des campagnes de sensibilisation pour arriver à une éducation inclusive pour tous les enfants du Mali », a souhaité Souleymane Bocoum, secrétaire général de la Coalition EPT.

Boureima Guindo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :