Droit de l’homme et lutte contre l’impunité : Le MSDH outille la Police nationale et l’administration pénitentiaire en matériels Informatiques d’une valeur de 9 millions FCFA

Dans cadre de sa lutte pour le droit de l’homme et contre l’impunité au Mali, le Mouvement pour la Sauvegarde des Droits de l’Homme (MSDH), a fait une importante donation en matériels Informatiques à la police nationale et à l’administration pénitentiaire. Ces dons d’une valeur de près  de 9 millions de FCFA, au total, ont été reçus par des responsables des deux  unités,  hier mercredi 7 juillet 2021, au siège du Mouvement pour la Sauvegarde.

Dans le cadre de son programme de lutte contre l’impunité au titre de l’année 2021, le Mouvement pour la Sauvegarde des Droits de l’Homme (MSDH), a décidé d’outiller certains acteurs de la chaîne pénale Malienne, notamment la Police Nationale et l’Administration Pénitentiaire.

D’abord c’est la police nationale qui a reçu son lot de  matériels Informatiques d’une valeur de 4 000 000 FCFA. L’organisation de défense des droits de l’homme a estimé que la police est un acteur majeur dans la préservation des libertés fondamentales. Représentée  par son Directeur Régional,  le Commissaire Divisionnaire Ibrahima Soma Keita, ce dernier a affirmé au Coordinateur du MSDH, Boubacar N’Djim, toute sa disponibilité et son attachement dans la lutte contre l’impunité au Mali.

Apres, ce fut le tour de la Direction Nationale de l’Administration Pénitentiaire et de l’éducation Surveillée(DNAPES) de recevoir, elle aussi, son lot de matériels informatiques d’une de 5 000 000 Fcfa qui l’aidera certainement à mieux lutter contre l’impunité dans le secteur Pénitentiaire.

Le Commandant Tiefing Sissoko et le Commandant Moussa Fafa Doumbia de la Direction Nationale de l’Administration Pénitentiaire et de l’éducation Surveillée(DNAPES) ont,  eux aussi, manifesté leur reconnaissance face à ce don combien de fois significatif.

Aux responsables de l’administration pénitentiaire, le coordinateur Boubacar N’Djim n’a pas manqué d’exhorter à travailler de façon « juste » et « équitable » pour l’amélioration des conditions de détentions de tous les prisonniers en préservant, notamment,  leurs droits les plus  fondamentaux.

A noter que actions ont été rendu possibles, par le Mouvement pour la Sauvegarde des Droits de l’Homme (MSDH), grâce au soutien de ses partenaires techniques et financiers.

Issa Djiguiba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :