Côte d’Ivoire : Charles Blé Goudé obtient son passeport ordinaire

L’ancien ministre de la Jeunesse de Laurent Gbagbo définitivement acquitté le 31 mars 2021 a obtenu ce lundi 30 mai 2022, son passeport ordinaire des mains de l’Ambassadeur de Côte d’Ivoire aux Pays-Bas, Hamza Sallah. L’ex-chef des jeunes patriotes peut désormais rentrer en Côte d’Ivoire mais aucune date de retour n’est pour le moment fixée. C’était en présence du Consul général de Côte d’Ivoire en France, Issiaka Konaté. 

Après plus d’une année d’attente, l’ex-chef des jeunes patriotes et ancien ministre de Laurent Gbagbo vient d’obtenir son passeport ordinaire des mains des autorités ivoiriennes à travers l’ambassadeur de la Côte d’Ivoire au Pays-Bas, Hamza Sallah. La remise du passeport de Charles Blé Goudé intervient 16 mois après celle de son patron non moins ancien co-accusé à la Cour Pénale Internationale – CPI, Laurent Gbagbo. Les deux ont été définitivement acquittés le 31 mars 2021, par la plus grande juridiction internationale – CPI.

La  délivrance de ce précieux sésame dont la demande a été formulée il y a un peu plus d’une année rapproche de plus en plus le retour du président du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples – COJEP au bercail.

Selon son Avocat, Me N’Dry Claver, c’est un grand pas qui vient d’être affranchi en Côte d’Ivoire, car dit-il, Charles Blé Goudé a toujours souhaité rentrer en Côte d’Ivoire pour participer au processus de réconciliation. « C’est pour poser lui aussi sa pierre dans la consolidation de cette nouvelle marche qui tend vers la paix sociale », indique Me N’Dry Claver sur les antennes de « La Nouvelle Chaine Ivoirienne – NCI ».

S’agissant de la date du retour de l’ex-chef des Jeunes Patriotes, son avocat a déclaré avoir entamé des discussions très avancées avec les autorités ivoiriennes. Il a par ailleurs, remercié le président de la République Ivoirienne, Alassane Dramane Ouattara qui, selon lui, s’est impliqué personnellement dans le processus.

Quant à sa condamnation par contumace en Côte d’Ivoire, Me N’Dry Claver souligne que c’est une question de justice qu’il ne faut pas méprisée. Il a par ailleurs, rappelé que certains qui sont dans la même situation que Blé Goudé vaquent en ce moment à leurs occupations. « Nous allons utiliser la même voie diplomatique et de dialogue avec les autorités ivoiriennes pour que Charles Blé Goudé puisse lui aussi bénéficier de cette faveur », indique Me Claver.

Rappelons que Charles Blé Goudé était poursuivi à la Cour pénale internationale – CPI pour « crimes de guerre et crimes contre l’humanité » durant la crise postélectorale de 2010-2011 en Côte d’Ivoire. Il a été cependant définitivement acquitté le 31 mars 2021 pour manque des preuves par l’instance de juridiction internationale – CPI. Désormais retourner dans son natale après huit ans d’absence suite à l’obtention de son passeport ordinaire aux mains des autorités ivoiriennes.  En effet, l’ex-leader des Jeunes patriotes, transféré dans le pénitencier de Scheveningen le 22 mars 2014 et en libération conditionnelle depuis le 1er février 2019, en formulait la demande depuis plusieurs mois.

Outre Me N’Dry Claver sur les antennes de NCI, le président du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples – COJEP, Charles Blé Goudé, aujourd’hui âgé de 50 ans, a lui aussi, remercié le président de la République de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara pour « son implication personnelle dans le processus de son retour en Côte d’Ivoire dont une étape importante vient d’être franchie ».

Processus de réconciliation nationale

Au début du moins d’avril, le chef de cabinet d’Alassane Ouattara, Claude Sahi, avait rencontré Charles Blé Goudé à La Haye. Au cours de ces plusieurs questions ont été évoquées dont son retour très prochain dans son pays. Outre cela, les échanges ont porté aussi sur le processus de paix en Côte d’Ivoire. Par ailleurs, deux jours avant l’obtention de son passeport le patron du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (COJEP) qui a lui-même donné la nouvelle. En effet, le samedi 28 mai 2022, lors d’une rencontre avec des responsables du COJEP en Europe. Cela, un peu plus d’un mois après sa rencontre avec l’ambassadeur Claude Sahi, directeur de cabinet du président de la République, Alassane Dramane Ouattara.

Demande de compensations rejetée

L’ex-chef des Jeunes patriotes avait réclamé le 13 décembre dernier, à la Cour 819 300 euros de compensations pour les années passées en détention préventive depuis son transfèrement à La Haye le 22 mars 2014. En effet, la Chambre constituée pour statuer sur la demande d’indemnisation déposée par M. Charles Blé Goudé sur le fondement de l’article 85-3 du Statut de Rome de la Cour pénale internationale (« CPI » ou « la Cour ») avait rendu sa décision, le 10 février 2022,  rejetant cette demande.

Selon ses proches son retour en Côte d’Ivoire n’est plus qu’une question de temps, car indiquent-ils, les discussions avec les autorités ivoiriennes sont très avancées avec les autorités ivoiriennes.

Rappelons que comme son patron et ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, Charles Blé Goudé a été, lui aussi, condamné par contumace en Côte d’Ivoire à 20 ans de prison pour des faits liés à la crise post-électorale. Cependant, la condamnation n’a officiellement pas été levée, mais elle n’a pas été appliquée à l’encontre de l’ancien président Gbagbo depuis son retour au pays.

Ibrahim Djitteye

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :