Cameroun : Samuel Eto’o Fils à la tête de FECAFOOT

Samuel Eto’o est désormais le nouveau patron du Football camerounais. L’ancien international du Football du Cameroun a été élu président de la Fédération Camerounaise de Football – FECAFOOT avec 42% de voix contre 31 pour son concurrent et président sortant Seydou Mbombo Njoya.

L’ancien superstar du Football africain est désormais le président de la Fédération du Football Camerounais – FECAFOOT. Il est élu à la tête de l’instance du Football Camerounaise à l’issue de l’Assemblée générale élective qui s’est tenu le samedi 11 décembre 2021. Après avoir harangué pendant des années le public du football africain voire mondial, le quadruple ballon d’or du continent, va entamer une nouvelle posture dans le développement de son pays. Cette fois en tant premier dirigeant de l’instance dirigeante du football camerounais. Au début, ils étaient au total 7 candidats, cependant les 5 autres postulants ont décidé au cours de l’Assemblée générale de s’aligner aux côtés du président sortant et du tout nouveau patron.

Sur son Twitter, Samuel Eto’o Fils a indiqué, tout juste après victoire, «je me souviendrai toujours d’aujourd’hui comme de l’un des plus grands moments de fierté de ma vie». Il ajoute par ailleurs, «je suis profondément reconnaissant d’avoir été élu nouveau président de la Fécafoot. Chaque vote représente l’énergie et l’ambition de notre famille du football pour amener notre sport bien-aimé à un niveau que nous n’avons jamais vu auparavant ».

Par ailleurs, Fair-play, son challenger, le président sortant néanmoins actuel 4ème vice-président de la Confédération africaine de Football, Seydou Mbombo Njoya a félicité sur Twitter son successeur pour son élection qu’il a accueilli sereinement. « Je félicite Samuel Eto’o et lui souhaite plein de succès. […] Merci aux acteurs du football et au personnel qui se sont dévoués à mes côtés, avec la conviction de donner au sport roi, une belle trajectoire. Je leur demande d’apporter à la nouvelle équipe, le concours utile pour que flotte plus haut le drapeau de notre pays ».

La Fécafoot a, depuis plus de 8 ans, été mise sous la tutelle d’un Comité de normalisation (Conor) à plusieurs reprises. Par ailleurs, c’est justement après l’élection de Seidou Mbombo Njoya en 2018, que cette crise semble prendre fin. En effet, la victoire du déformais ancien président de la Facafoot avait été invalidée début 2021, suite à un recours auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS).

Rappelons que c’est sous le leadership de Samuel Eto’o que le Cameroun accueillera la plus grande messe du Football africaine – CAN 2022 qui débutera le 9 janvier prochain.

Ibrahim Djitteye

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :