30 ans de carrière de l’artiste Djénéba Seck : Une série de concerts prévus pour célébrer l’évènement

L’artiste malienne, Djénéba Seck et ses soutiens envisagent, à partir du mois de mai prochain, procéder à la célébration des 30 ans de sa carrière musicale. L’information a été donnée au cours d’une conférence de presse tenue le mercredi, 15 mars 2022, dans le restaurant Kora sis au quartier Badalabougou de Bamako.

1992-2022, voilà aujourd’hui 30 ans qu’a officiellement débuté la carrière musicale de l’artiste Djénéba Seck. Née d’une mère et d’un père infirmiers, Djénéba Seck a d’abord commencé son travail professionnel à travers le théâtre. A l’époque très timide, elle a réussi à vaincre la peur qui l’animait en côtoyant les troupes artistiques et culturelles de son quartier. Avec l’encouragement de ses parents, Djénéba Seck a finalement réussi à s’imposer sur la scène artistique malienne. En 1992, son premier album est donc sorti, alors que le Mali vivait sous une période transitoire dirigée par le défunt Président Amadou Toumani Touré. Avant la sortie dudit album, l’épouse de Sékou Kouyaté s’en est sortie détentrice du trophée des meilleurs solistes de Bamako, en 1982. En 1986, son époux Sékou Kouyaté créa son groupe en engageant Djénéba Seck comme choriste. Son sérieux dans le travail et sa voix incomparable lui ont aidé à se faire distinguer sur la scène malienne. En 1995, l’artiste a alors préparé son deuxième album intitulé « Kounkanko Kononni ». Cet album féra finalement sa sortie sur le marché en 1996. A la fois talentueuse et audacieuse, le nom de l’artiste va très vite dominer le territoire malien et le continent africain. Loin d’être découragée, Djénéba Seck fera paraitre son troisième album dénommé « Djourou », en juillet 1999.Sans relâche, elle poursuit ses missions musicales et artistiques et met son quatrième album sur le marché national et international. Lequel album porta le nom « Tien », en 2004.Aussi, indique-t-on dans le document soumis à la pesse, Djénéba Seck a engrangé, en 2012, une autre victoire musicale et artistique. Cela, à travers son album intitulé « Mangoya froua ». « Djénéba Seck puise son inspiration dans le vécu quotidien de ses concitoyens. Sa philosophie, sa voix incomparable et sa maitrise de l’art rendent les mélomanes heureux », indiquent les conférenciers. Justifiant la célébration de ces 30 ans de carrière, les conférenciers Mamoutou Keita et Momo Diakité se sont expliqués : « Nous avons décidé de célébrer la riche carrière de l’artiste qui est un symbole pour ce pays. Cela, via son patriotisme et les messages de sagesse qu’elle fait passer dans ses chansons. Djénéba Seck est une artiste pluridisciplinaire qui a fait ses classes dans les troupes artistiques de son quartier jusqu’à la troupe du district de Bamako ». Via cette célébration, indiquent-ils, il s’agit d’honorer une « icône de la culture et une fierté du Mali ; de communier avec tous les fils et filles de l’intérieur et de la diaspora malienne ; de faire de cet évènement un projet culturel à hauteur de valeur sociale ».Aussi, ont-ils poursuivi, l’objectif de cet évènement vise à contribuer à la cohésion sociale, à la paix et au vivre ensemble, voire à soutenir les forces armés maliennes et les autorités de la transition. À entendre l’artiste, la fête de ces 30 ans de carrière se fait pour les familles des militaires tombés sur le champ de l’honneur ainsi que pour celles des artistes disparus. « La série de concerts que nous allons organiser se font pour les militaires et les artistiques disparus. Une moitié de l’argent que nous allons percevoir sera offerte aux familles des militaires tombés sur le champ de l’honneur. Une autre partie sera prévue pour les familles des artistes disparus. Les artistes vivants mais qui se trouvent en difficulté seront également concernés dans la répartition de cet argent », promet Djénéba Seck. Elle confie avoir fait 7 albums. Ainsi, Djénéba Seck annonce que les concerts prendront fin par la sortie d’un nouvel album. Suivant le programme soumis aux hommes de médias, les concerts se tiendront en deux phases (nationale et internationale). La phase nationale commence vendredi 6 mai 2022 à Bougouni passant par Sikasso (7/5/22), Koutiala(13), San(14), Koulikoro(20), Kolokani (21), Didiéni (25)… Et la phase internationale commence à Abidjan, en Côte d’Ivoire (jour de la fête de Tabaski), passant par Bouaké (samedi 16/6/22), USA (juillet-août)…La série de concerts s’achève par un diner de Gala prévu le samedi 31/12/22 à Bamako.

Mamadou Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :