Sport : Un collectif réclame la dissolution de la FEMAFOOT

Le mercredi 30 mars 2022 s’est tenue à la Bourse du travail une conférence du Collectif pour la dissolution de Fédération Malienne de football (FEMAFOOT ». Ce collectif demande soit la démission du président de la Femafoot, Mamoudou Touré dit Bavieux ou la dissolution totale de la Femafoot.

A l’entame de leurs propos, les initiateurs de ce collectif indiquent que depuis quelques temps, ils ont constaté des choses qui ne sont pas net au niveau de la fédération.« Nous voulons que la FIFA fasse un  audite  diligentée, et aussi que le pôle économique s’implique et vérifie comment se passe la gestion de la fédération Malienne de football, à savoir les fonds que la FIFA alloue et les sponsorings » laisse entendre Yery Bocoum,  porte-parole du  Collectif.

A l’en croire, bientôt un organe sera mis en place à Bamako et dans les régions pour trouver des moyens nécessaires afin d’aboutir la dissolution de la FEMAFOOT.

Selon les dires d’Abdel Rahamane Sy, membre du Collectif, cela fait 4 ans que Bavieux est à la tête de la FEMAFOOT mais rien de concret n’a été réalisé. « Nous maintenant tous ce que nous voulons savoir, l’argent qui a été mobilisé pour les matchs que-ce que la FEMAFOOT a fait avec » dit M. Abdel.

Les initiateurs n’ont pas manqué l’occasion de souligner que « si Bavieux ne peut pas nous donner des explications sur le bilan côté argent et côté gestion des joueurs de la FEMAFOOT, nous voulons qu’il démissionne tout simplement ».

D’après les dires des initiateurs, orange accorde plus de 2 milliards à la fédération « dans ces 2 milliards les clubs ne gagnent pas plus de 20 millions par ans. Les Leagues de football ne gagnent pas plus de 3 millions par ans.» souligne Ibrahim Dramé. Pour les initiateurs, la gestion de la Femafoot mérite une explication, car elle n’apporte rien au budget de l’État mais ne fait dépenser.

Les initiateurs du collectif pour la dissolution de la Femafoot terminent leurs propos en qualifiant le bilan de Bavieux de « catastrophique ». « Les cadets maliens ont été éliminés, les juniors aussi, on a été écarté aussi de la coupe du monde Qatar etc… Si Bavieux ne démissionne pas, le football  du Mali n’avancera pas », affirme Yeri Bocoum.

Tioumbè Adeline Tolofoudié

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :