Réduction de la capacité opérationnelle de la MINUSMA : Kiev rapatrie ses 6 hélicoptères en opération au Mali

Pour renforcer la capacité opérationnelle de ses hommes contre l’avancée Russe en Ukraine, Kiev a décidé de réquisitionner ses six hélicoptères Mil Mi-8MTV-1, en mission avec le prestataire privé Ukrainian Helicopters pour le compte de la mission onusienne au Mali (MINUSMA). Une décision qui va avoir des impacts certains sur la capacité opérationnelle de la force onusienne au Mali déjà en difficulté avec la fin de l’opération Barkhane. 

Afin de faire face à l’avancée fulgurante des troupes Russes sur son sol, Kiev (Ukraine) a décidé de réquisitionner ses six hélicoptères en mission au sein de la MINUSMA au Mali.  Des hélicoptères Mil Mi-8MTV-1, qui opéraient jusque-là au Mali sous le compte du prestataire privé Ukrainian Helicopters auprès de MINUSMA. Une décision qui va sans doute affecter les capacités opérationnelles de la mission onusienne sur le terrain au Mali. Surtout qu’elle survient pendant que la MINUSMA fait face à plusieurs autres défis opérationnels consécutifs à la fin de l’intervention de la force antiterroriste français Barkhane, de la force Européenne Task Takuba ainsi que des restrictions qui lui sont récemment imposées par le gouvernement malien en réponse aux sanctions de la CEDEAO et de la communauté internationale. Selon nos confrères de Africa Intelligence, le départ de ces appareils, équipés spécialement pour des évacuations médicales d’urgence, va rendre encore plus complexe la tâche des casques bleus de la MINUSMA dans la mesure où ses services médicaux ne peuvent plus compter sur l’hôpital militaire français à Gao, menacé de démantèlement toujours dans le cadre de la fin de l’opération Barkhane au Mali (AI du 09/05/22). Il faut reconnaitre que Minusma était beaucoup appuyée par la force française Barkhane, surtout dans le cadre de l’appui aérien.

Issa Djiguiba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :