Présidence de l’Adema : Un collectif demande la candidature de Yaya Sangaré

Le 20 septembre dernier, le Collectif de Soutien à la Candidature du Camarade Yaya SANGARÉ à la Présidence de l’Adema-PASJ (COSCA-YAYA SANGARÉ) a rendu officielle son approbation au renouvellement des instances du parti. Ce collectif estime que le jeune qu’il soutient, en plus de répondre au désir actuel de changement au Mali mettra aussi du sang neuf dans le corps malade de l’Adema/Pasj.

A la différence des vieux renards, Collectif de Soutien à la Candidature du Camarade Yaya SANGARÉ à la Présidence de l’Adema-PASJ (COSCA-YAYA SANGARÉ) a justifié son soutien au jeune YAYA SANGARÉ comme réponse au désir actuel largement partagé pour le changement au Mali. De ce fait, estime-t-il, que pour changer le Mali, il faut d’abord changer le parti et ses militants, or, depuis plus de deux décennies le parti ADEMA ne s’est presque pas renouvelé. « Depuis plus de deux décennies ce sont toujours les mêmes visages, les mêmes personnes qui savent tout, qui peuvent tout et qui se changent les postes de responsabilité donnant ainsi l’impression qu’il n’y a de capables qu’eux, qu’il n’y a de compétences qu’eux et qu’il n’y a de patriotes qu’eux » ont regretté ces militants de l’Adema/Pasj tout en ajoutant : « Nous demeurons convaincus que, en ce moment où notre pays a besoin de formations politiques fortes et ambitieuses dont les aspirations reflètent les intérêts supérieurs de notre nation, le besoin de faire émerger un acteur politique nouveau s’impose à plus d’un titre ». Pour eux ce besoin de changement et de renouvellement exprimé ne signifie pas que ceux qui animent la scène politique depuis des années sont tous vieux et hors-âge. Mais seulement, « qu’il y a nécessité à injecter du sang neuf dans ce corps malade qu’est devenu l’univers politique de notre pays » soulignent-t-ils. Ce collectif ajoute que rénover constamment la classe politique est une exigence de la démocratie et respecter de tel principe aussi, selon lui, pourrait satisfaire l’exigence d’alternance au sommet de l’Etat.

Le choix sur la personne de Yaya Sangaré, n’est certainement pas le fruit du hasard. Le collectif qui le soutien estime que ce dernier qui n’est d’autre qu’un militant convaincu de la section de Yanfolila, ne manque ni de fraîcheur ni d’engagement en faveur de l’Adéma-PASJ et du Mali. « Nous sommes sûrs qu’il pourra reconstruire notre parti et l’orienter vers les aspirations profondes de notre peuple et de notre système démocratique » ont-t-ils rassuré.

Parmi ses caractères, le collectif met l’accent sa carrure d’un chef et la vision d’un guide. « Il est de ceux qui, en peu de temps, savent imprimer leur empreinte sur tout ce qu’ils touchent. Il saura, assurément, répondre au besoin de transformation profonde du parti. Sa prestance lui taille une place de choix dans le ghota politique ; sa détermination et sa perspicacité fondent sa différence d’avec ses pairs dont la plupart ne servent qu’à animer les galeries sur la scène politique. Il a du cran ; son parcours de militant est édifiant et éloquent. Sa probité et sa rigueur morales le protégeant de tout scandale financier, sa priorité sera de proposer une autre manière de faire la politique et de privilégier, avec l’aide des camarades membres de la direction du parti, les droits des militants et des citoyens. Il a un peu d’Alpha Oumar KONARÉ, un peu d’Ali Nouhoum DIALLO, un peu de Dioncounda TRAORÉ… Il incarne la constance, la cohérence et la fidélité au Parti » ont-t- successivement cité.

Issa Djiguiba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :