Pose de la 1ère pierre du jardin d’enfant communautaire à Badalabougou : Niankoro Yeah Samaké du PACP finance sa 43ème école publique à travers le pays

Niankoro Yeah Samaké, à travers sa fondation ‘’Empower’’, vient financer la construction d’un jardin d’enfants communautaire à Badalabougou, en commune V du district de Bamako. Le lancement des travaux a eu lieu le jeudi dernier.

Sis en commune V de Bamako, le quartier Badalabougou qui a vu ses premières écoles publiques construites en 1955 aura, courant cette année, droit à un jardin d’enfant communautaire. La pose de la première pierre a eu lieu jeudi, 22 juillet 2021. Estimés à un coût financier de 30 millions de nos francs, les travaux sont entièrement financés par la fondation ‘’Empower’’ de Niankoro Yeah Samaké, directeur exécutif de la fondation, non moins président d’honneur du PACP (parti pour l’action civique et patriotique).La cérémonie ayant marqué la présence de Amadou Ouattara, maire principal de la commune V, a été l’occasion pour le politique Samaké de dire au public que « diriger c’est servir ».Pour Niankoro Yeah Samaké, être un leader c’est être au servir de son peuple. Et diriger une nation ou un pays c’est servir son peuple, et non pour servir soi-même ou sa famille seule. En sa qualité de directeur exécutif de la fondation, le philanthrope annonce que « l’éducation des enfants est une affaire de nous tous ».Il dit avoir comme agenda de mobiliser toutes les forces vives du Mali pour que « nous puissions nous engager pour l’éducation des enfants ».L’éducation est, selon lui, la chose très importante pour être la seule affaire du gouvernement. « C’est pourquoi, poursuit-il,  à la demande de l’honorable Aly Koné de la commune V, membre du CNT, et du maire Amadou Ouattara nous avons ainsi décidé de répondre à leur préoccupation majeure ». Il souligne que ces derniers lui ont saisi en lui faisant part de leur souci de construire ce jardin d’enfant communautaire. Une demande finalement acceptée par la fondation ‘’Empower’’ qui est ainsi à sa 43ème construction d’écoles publiques à travers le pays, confie l’ex-ambassadeur du Mali. Evoquant que toutes les 42 écoles ont été construites hors de la capitale malienne(Bamako), M. Samaké a fait part que cela est la première fois qu’ils construisent un jardin d’enfant à Bamako. Et de dévoiler qu’ils viennent en appui au gouvernement pour la prise en charge de certains besoins exprimés par la population. Ce qui l’amène à citer certaines de ses réalisations : « La politique c’est l’action concrète. Nous avons donné des tracteurs à des villages et continuerons à le faire. Nous avons construit 42 écoles à travers le Mali et beaucoup de logements pour les enseignants ». À cela s’ajoutent les matériels didactiques offerts aux enfants, les forages d’eau…, précise le président d’honneur du PACP.

Se réjouissant de l’acte de Niankoro Yeah Samaké qu’il qualifie de philanthrope, le maire Amadou Ouattara a annoncé que la fondation a décidé de financer entièrement les travaux estimés à 30 millions F CFA qui durent 90 jours. Un don fait à toute la commune sans contrepartie, aux dires du maire. Ainsi, le nouveau bâtiment sera constitué de trois(3) salles de classes, un bureau pour le directeur, trois(3) latrines et sans compter l’équipement et l’aménagement de la cour, indique M. Ouattara. Cet édifice qui vient à point nommé est là pour tous les quartiers de la commune V, a clarifié le maire, proférant que le donateur est un patriote visionnaire. Les jardins d’enfants qui se trouvent ici sont chers. Il y en a qui coûtent 100.000F, voire 3 ou 400.000 F par an, enchaine le chef de village Adama Koné qui se réjouit aussi de la nouvelle.

Mamadou Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :