Mali-CEDEAO-UA : Le dialogue relancé

Dans le cadre de la poursuite du dialogue avec la CEDEAO, l’Union africaine et la communauté internationale concernant la conduite de la transition, le gouvernement de la République du Mali a mis en place un nouveau mécanisme de concertation pour une sortie de crise. Formé de deux groupes, ce mécanisme travaillera de façon à concilier les aspirations du peuple malien et les demandes de la communauté internationale à travers l’adoption d’un chronogramme consensuel. 

Dans le cadre de la recherche de solutions d’une sortie de crise qui oppose les autorités de la transition malienne et les organisations sous régionales et internationales, le gouvernement vient de mettre en place un mécanisme pour la poursuite du dialogue. Selon un communiqué publié, le 9 février 2022, « ce mécanisme a pour but de chercher une solution conciliant les aspirations du peuple malien et les demandes de la communauté internationale, notamment à travers l’adoption d’un chronogramme consensuel » précisent les plus hautes autorités de la transition. Structuré par deux groupes le premier, (groupe de dialogue au niveau ministériel) aura pour mission de faciliter le dialogue entre les parties prenantes et d’œuvrer à un rapprochement de position en faveur d’un compromis sur les questions en suspens. La mission du second, (groupe de travail élargi) consiste à faire l’évaluation technique du projet de chronogramme de la transition présenté à la CEDEAO.

En effet, le groupe de dialogue au niveau ministériel est composé du Ghana (présidence en exercice de la CEDEAO), de la Mauritanie, du Niger, du Sénégal (présidence en exercice de l’Union africaine), de la Sierra Leone, du Togo, de la CEDEAO, de l’Union africaine et des Nations Unies. La coordination de ce groupe est assurée par le ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale du Mali, SEM Abdoulaye Diop. Quant au groupe de travail élargi, il est composé des représentants du gouvernement du Mali et des membres du comité local du suivi de la transition (la CEDEAO, l’Union africaine, les Nations Unies, le Ghana et le Nigéria. Ces représentants seront également assistés par de personnes ressources et d’experts comptants. Mais, la coordination est assurée par le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, le colonel Abdoulaye Maïga, en collaboration avec le ministre de la refondation de l’Etat, chargé des relations avec les institutions et le ministre délégué auprès du premier ministre chargé des réformes politiques et institutionnelles. Par cette initiative, le gouvernement de la république du Mali dit renouveler son engagement en faveur d’un retour à l’ordre constitutionnel normal et sa disponibilité constante au dialogue et au consensus pour la réussite de la transition. A noter que le groupe de dialogue au niveau ministériel a eu sa première rencontre inaugurale, le 31 janvier dernier et celui de travail élargi le mardi 8 février 2022.

Issa Djiguiba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :