Maison centrale d’arrêt de Bamako : Un jeune militaire arrêté en possession de près d’un kilogramme de cannabis

Un jeune militaire a été arrêté par les surveillants de prison à la Maison centrale d’Arrêt de Bamako en possession de près de 5 kilogrammes de drogues. C’était le samedi dernier. 

Ce n’est pas un rêve, mais plutôt un fait factuel. Le militaire censé protéger le peuple contre tout banditisme et marchandage de drogue dans le pays s’est fait alpaguer pour le même cas. Plus qu’incroyable, le problème est que le jeune militaire dont nous tairons le nom a été arrêté alors qu’il portait la tenue montrant qu’il est de l’Armée de l’Air. Chose qui est humiliante, dans la mesure où l’accomplissement d’un service pareil ternit l’image de la corporation militaire. En l’occurrence, c’est lors des traditionnelles visites de familles et connaissances des détenus que le présumé coupable s’est livré, en date du samedi 3 juillet, à une tentative d’introduire une drogue dans la prison centrale de Bamako. C’est près d’un kilo de cannabis que le jeune militaire avait voulu remettre à un détenu de cette prison. Dans une vidéo mise à notre disposition, un responsable de la MCA explique comment la scène s’est déroulée. Le samedi 3 juillet, et précisément aux environs de 11H00, un jeune soldat a voulu se rendre à l’intérieur de la  prison centrale de Bamako, pour une éventuelle visite à l’un des détenus. Et conformément aux règlements intérieurs de la prison, explique le responsable, tous les visiteurs sont tenus de se soumettre au contrôle physique et des effets avant d’avoir accès à l’intérieur. Le jeune militaire sachant qu’il possédait de cannabis sur lui, s’est opposé à tout contrôle corporel que les surveillants de prison lui ont demandé . « C’est un soldat de première classe, et les surveillants de prison qui étaient à la porte pour le contrôle des gens étaient, en terme d’hiérarchie et de grade, ses chefs. En plus, les surveillants sont plus âgés que le jeune militaire », rapporte le responsable qui poursuit : « Comme il a refusé d’être contrôlé, les agents ont tout de suite senti qu’il avait quelque chose sur lui. C’est sur la base de ce doute que les surveillants de prison ont procédé à la fouille corporelle du jeune militaire ». A l’issue de cette fouille, la surprise des surveillants a été grande. Parce que le contrôle a permis de découvrir près d’un kilo de cannabis sur le visiteur.

Du coup, ajoute le responsable, le jeune a été mis aux arrêts, le directeur national a été, sur le champ, informé de la situation. Outre, le responsable dit avoir automatiquement porté la nouvelle à la connaissance du procureur de la République. Quelques heures plus tard, le jeune militaire a été amené à un endroit militaire. Et d’ajouter : « Personne n’est au-dessus de la loi. On ne sait pas à qui était destinée cette drogue parmi les prisonniers qui se trouvent dans la cellule 9/10. Ces détenus sont estimés à 2800 personnes de nos jours ». Il est vraiment regrettable qu’un militaire, sachant pertinemment les dangers et les risques de la surveillance de ceux-ci, leur apporte la drogue, souligne le régisseur de la MCA. Ces prisonniers peuvent, selon lui, s’attaquer aux agents après avoir consommé ces stupéfiants .Le travail d’un soldat est connu, Il ne doit aucunement faire ce genre de boulot, clarifie le régisseur. D’un ton courroucé, le responsable a d’ailleurs estimé que ce genre de militaire doit être chassé de l’armée. En tout cas, précise-t-il, « nous ne laisserons personne introduire la drogue dans cet espace incarcéral. Quel que soit le grade, on arrête toute personne qui ose se livrer à un acte pareil, et les enquêtes seront aussi menées pour situer la responsabilité ».

Mamadou Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :