Brèves du Vendredi 09 Avril 2021

Mali : 22 administrateurs civils sur 131 physiquement présents à leur poste au nord du pays

Dans son dernier rapport, parlant du rétablissement de la présence et de l’autorité́ de l’État, seulement 22 administrateurs civils sur 131 (17 %), dont des gouverneurs, des préfets et des sous-préfets, étaient physiquement présents sur leur lieu d’affectation dans les régions septentrionales, notamment celles de Gao, de Kidal, de Ménaka, de Taoudenni et de Tombouctou. C’est la date du 28 février dernier. Ledit rapport indique dans l’ensemble, « 8 préfets sur 24 (34 %) et 10 sous-préfets sur 102 (10 %) étaient présents sur leur lieu d’affectation ». A en croire le même le rapport, des postes restent vacants, notamment tous les postes de sous-préfet dans les régions de Ménaka et de Taoudenni. « Il n’y a toujours pas d’administrateur physiquement présent dans la région de Taoudenni, principalement en raison du manque d’infrastructures », indique-t-on. Dans ces régions, dit-on, la présence des autorités publiques est restée limitée en dehors des chefs-lieux des régions et des cercles.

A en croire les Nations Unies, seuls 4 préfets sur 8 (50 %) et 10 sous-préfets sur 55 (18 %) étaient physiquement présents sur leur lieu d’affectation au 28 février dans l’ancien région de Mopti, actuellement divisée en trois : Mopti, Douentza et Bandiagara. Dans cette même localité, il est indiqué que seuls 57 maires sur 108 (53 %) étaient présents dans leurs communes en fin février. Selon le rapport des Nations Unies, la MINUSMA a lancé́ des programmes de renforcement des capacités et organisé deux séances de formation à l’intention de 240 fonctionnaires dans les régions de Bandiagara, de Douentza, de Mopti, de San et de Ségou dans le but d’appuyer la mise en place de l’administration dans les trois nouvelles régions de Bandiagara, de Douentza et de San.

155 civils tués au Mali entre janvier et mars 2021

Les Nations Unies ont indiqué, dans leur dernier rapport trimestriel qu’au 22 février 2021 , 145 civils avaient été tués, 155 blessés et 80 enlevés dans l’ensemble du pays. Ce bilan a été enregistré au cours de 238 attaques. La région de Mopti, indique-t-on, est restée la plus touchée, 83 civils ayant été tués, 68 blessés et 53 enlevés lors de 73 attaques. Il faut rappeler que dans son précédent rapport trimestriel, l’ONU a évoqué la tuerie de 182 civils, 157 blessés et 163 personnes enlevées pendant 232 attaques commises au cours des trois derniers mois de l’année 2020.

Reconnaissance du mérite : Un club des amis Oumar Barou Sidibé sur les fonts baptismaux à Yanfolila

Des centaines de jeunes ont décidé de créer un club au nom de Oumar Barou Sidibé, journaliste, chroniqueur, analyste au Renouveau TV. A travers cette initiative, les jeunes rendent hommage à un enfant du terroir qui a toujours œuvré pour le développement de son cercle. Il est bien de préciser que ce club est apolitique et l’initiative est venue de jeunes de Yanfolila.

Justice : Bacary Togola en liberté provisoire

La chambre d’accusation de la Cour d’Appel de Bamako a ordonné, le mercredi 7 avril 2021, la libération de Bacary Togola ancien président de l’APCAM.

En effet, Bacary Togola avait été incarcéré pour détournement de plus de  9 milliards dans la structure des coton-culteurs du Mali.

Rappelons que des agents de l’État avaient profité du coup d’État du 18 août 2020 pour aller libérer Bakary discrètement mais il a été encore ramené à la MCA ou il était détenu jusqu’à ce mercredi.

Mali : la MINUSMA réaffirme son engament en faveur des FAMa

Le mercredi 7 mars 2021, le ministre de la Défense et des Anciens combattants, le colonel Sadio Camara a reçu en audience une délégation de la MINUSMA conduite par Mme Adamson, représentant spéciale du secrétaire général de la MINUSMA.

Dans ses propos, Mme Adamson a indiqué qu’elle était venue échanger sur collaboration qui existe entre les forces armées Maliennes et la MINUSMA. C’était aussi une occasion pour elle de parler de l’attaque contre la MINUSMA à Aguelhok. Quant au colonel Sadio Camara, il en a profité pour présenter ses condoléances à la Minusma. Cette audience concerne aussi la bonne collaboration qui existe entre le MINUSMA et les FAMa pour la mise en œuvre de l’Accord d’Alger et le soutien de la mission pour la stabilisation du centre du Mali.

Pour finir, Mme Adamson promet que la MINUSMA et les FAMa seront ensemble pour relever tous les défis au Mali.

Mali : l’Aéroport International président Modibo Keita teste son plan d’urgence par un exercice de simulation de crise

Un exercice de simulation de crise en sureté de l’aviation civile s’est déroulé hier, 8 avril 2021, à l’Aéroport international président Modibo Keita-Sénou et a ses alentours.

L’objectif de l’exercice est de tester le plan d’Urgence de l’Aéroport International et d’évaluer la coordination entre les équipes de gestion de crise ainsi que les capacités du centre de coordination et de gestion des opérations d’urgence (CECOGEC) qui joue le rôle de Centre Directeur des Opérations d’Urgence (CDOU).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :