Amadou Diarra Yalkouyé lors des journées sportives et citoyennes à Bandiagara : « Ces journées ont aussi permis de faire la promotion de la pratique sportive… »

Du 13 au 14 mai dernier, s’est tenu à Bandiagara les journées sportives, culturelles et citoyennes pour la promotion de la consolidation de la paix et de la cohésion sociale. Ces journées ont été initiées par le gouvernement de la Transition à travers le ministère de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne en partenariat avec Plan International, UNFPA et l’UNESCO. En effet, la cérémonie de clôture était présidée par le Secrétaire général du département en charge de la Construction citoyenne, Amadou Diarra Yalkouyé.

La cérémonie de clôture a enregistré la présence de du gouverneur de la région de Bandiagara, Sidi Mohamed Béchir, les membres de la délégation nationale, les préfets et sous-préfets de Bandiagara, Koro et Bankass, les autorités communales, religieuses et coutumières de trois cercles de la région de Bandiagara…

« J’ai l’honneur de procéder à la clôture des journées au nom de Monsieur Mossa Ag ATTAHER, Ministre de la Jeunesse et des Sports, Chargé de l’Instruction Civique et de la Construction Citoyenne », a estimé le Secrétaire général du département Amadou Diarra Yalkouyé qui déclare que « toutes les bonnes choses ont une fin, avons-nous coutume de dire ». « Enfin nous voilà aussi à la fin de ces belles et mémorables journées qui resteront, j’en suis sûr, gravées dans les annales de l’histoire des grands évènements menés dans la ville Nangabanou Tembelly », a souligné le Secrétaire général Amadou Diarra Yalkouyé.

Pour le Secrétaire général Diarra Yalkouyé, pendant deux (02) jours, la ville de Bandiagara s’est transformée en carrefour de la jeunesse malienne soutenu par la diversité culturelle et de mosaïque de par les différentes communautés qui la composent. « La tenue de ces Journées Sportives et Citoyennes de la Jeunesse s’inscrit exclusivement dans la quête permanente du renforcement des capacités des populations, singulièrement les jeunes en vue de leur résilience face aux différentes crises », indique-t-il.

Par ailleurs, la deuxième personnalité du département de la jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne a indiqué que les activités des journées ont contribué d’une manière ou d’une autre à faire renaître l’espoir et l’espérance dans la région et qu’il s’agit de profiter de cette lueur d’espoir pour faire féconder la confiance et les espérances en travaillant lentement mais surement sur les balises de la paix et de la réconciliation pour un vivre- ensemble des communautés qui prennent de plus en plus la teneur de leur responsabilité à cheminer ensemble pour le bonheur des filles et des fils du terroir.

Selon lui, ces journées ont aussi permis de faire la promotion de la pratique sportive pour consolider les liens d’amitié, de fraternité et de parenté entre l’ensemble des fils et filles établis à l’intérieur comme à l’extérieur de cette cité cosmologique qu’est Bandiagara. Il s’est en effet, réjoui de la mobilisation et de l’engagement de l’ensemble de l’équipe du département de la Jeunesse et de la commission locale d’organisation de Bandiagara sous la houlette du « vaillant » gouverneur Sidi Mohamed pour la bonne réussite des activités de ces journées qui ont duré deux jours. « Nous avons pu mettre en œuvre plusieurs actions et activités au profit des populations de la région, notamment : L’inauguration de la Maison des Jeunes ; Le lancement des Journées Sportives et Citoyennes ; La remise de vivres et de semences ; L’organisation de séances de reboisement ; Le reboisement ; La lutte traditionnelle ; La tenue des différentes conférences portant sur diverses thématiques intéressant la vie des communautés ; Et enfin, l’organisation de rencontres sportives et de spectacles artistiques », a déclaré le Secrétaire général du département de la Jeunesse et des Sports.

La Maison des Jeunes inaugurée

La Maison des Jeunes offrira, désormais aux jeunes de Bandiagara et environs, un cadre approprié pour mener des activités socioéducatives et sportives, de réaliser des actions de leur plein épanouissement. Il a ainsi invité les jeunes de la nouvelle région à mutualiser leurs efforts avec ceux du Chef de Service de Cercle de la Jeunesse et des Sports afin que cette infrastructure soit la vitrine des rencontres de la ville.

Les activités des journées sportives, culturelles et citoyennes ont été aussi marquées par la plantation de dizaines d’arbres au sein de la Maison des Jeunes. « Cette action salvatrice pour l’environnement en général et le cadre de vie de la Maison des Jeunes en particulier dénote de l’engagement des jeunes à s’investir dans la lutte contre le changement climatique », a-t-il dit.

Ibrahim Djitteye

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :