Abdel Kader Maïga du M5-RFP réplique à la sortie de Macron : « La France ne mérite pas un tel président »

Abder Kader Maïga, membre du comité stratégique du M5-RFP, a répliqué à la sortie orgueilleuse du président de la République française, Emmanuel Macron, contre le premier ministre malien, Dr Choguel Kokalla Maïga.

La sortie virulente du président français continue de susciter des réactions au Mali. Après Jeamille Bittar qui, sous le poids de la colère, a qualifié la France d’ « ennemi voilé » du Mali, un autre membre du M5-RFP, Abdel Kader Maïga rend à Macron les pièces de sa monnaie. Il a indiqué d’abord que Macron ne « mérite pas le respect ». Abdel Kader Maïga rejette les propos du président français selon lesquels « le premier ministre malien est un enfant conçu de 2 coups d’État ». Pour le président de la coalition contre la partition du Mali, Macron devrait se contenter des répliques de ses ministres. Abdel Kader Maïga, très rigoureux envers la France et la Minusma, a indiqué que « la France ne mérite pas un tel président ». Pour lui, les coups d’État évoqués par Macron comme trophées de guerre contre les autorités transitoires étaient prévisibles, car, dit-il, la présence française au Mali « n’est que de la manipulation, du complot, du mercantilisme et du désespoir ».

Macron, responsable du coup d’État contre IBK  

Le président français a qualifié le gouvernement malien d’« illégitime », car il est issu de deux coups d’État. Là aussi, Abdel Kader Maïga lui apporte une réponse cinglante et l’accuse d’être à la base de la crise politique en 2020. « Je vous rappelle que vous êtes responsable du coup d’état survenu le 18 août 2020 au Mali parce que vous vous êtes empressés de féliciter un candidat avant la proclamation officielle des résultats de l’élection présidentielle par la cour constitutionnelle du Mali », a précisé le président de la coalition contre la partition du Mali qui ajouté que l’attitude Macron « a eu pour effet la réaction de certains chefs d’État » qui ont aussi félicité « un candidat contesté ». Abdel Kader Maïga ne fait pas de cadeau au président. Il l’accuse d’avoir contribué à « bafouer » la démocratie au Mali. « Vous avez contribué a accepté le tripatouillage des résultats des urnes au Mali. Vous avez contribué à cultiver la protestation pour sauver la démocratie au Mali. Vous avez adoubé un président sortant qui a vraisemblablement perdu les élections s’il y avait eu la moindre transparence dans leur organisation. Vous avez supporté un candidat qui est à la base de la déchéance du Mali », a indiqué Abdel Kader Maïga.

S’agissant de l’abandon du Mali en « plein vol », Abdel Kader Maïga confirme et soutient les propos du premier ministre Choguel Kokalla Maïga. « Par votre puérilité, vous avez décidé unilatéralement et sur les antennes de vos médias que vous vous retirez du Mali et vous voulez aujourd’hui faire croire au monde entier que le PM n’a pas dit vrai », a affirmé ce membre du M5-RFP qui estime que Macron devrait « avoir honte de mentir aux yeux du monde entier de la sorte ». Abdel Kader Maïga n’en décolère pas et dénonce l’échec de la France : « malgré notre accord de défense à votre faveur, bien sûr, vous avez été incapable de nous apporter la moindre sécurité alors que vous nous empêchez d’avoir accès à notre propre espace aérien. Par finir, vous avez endoctriné la MINUSMA qui est en déviance ». Meme la CMA a eu sa dose de la part de Abdel Kader Maïga. « Vous avez entravé la progression des militaires maliens aux abords de Kidal et installer les irrédentistes, les terroristes que vous avez ramené du Burkina et de la Mauritanie afin d’en faire vos alliés naturels au détriment du Mali », a-t-il déclaré.

La colère de Abdel Kader Maïga contre le président français pouvait se lire sur son visage. Elle se sent dans ses propos. Il accuse Macron d’être le malheur des soldats français, ceux-là qui ont perdu les armes à la main au Mali. « Monsieur Emmanuel Macron, retenez que vos soldats étaient à votre solde et nos soldats étaient au solde des ennemis, pendant que notre territoire était inondé de militaires aguerris et ayant tous les moyens de défense et de sécurité terrestres et aériens. Donc vous devrez comprendre l’origine du mépris s’il y a vraiment un mépris », a-t-il dit haut et fort avant d’ajouter : « c’est vraiment vous Emmanuel Macron car vous n’avez même pas l’honnêteté de reconnaître vos faits, vos dires, et vos forfaitures ».   

Même si Macron trouve que les accusations du premier ministre malien contre la France est « inadmissible », Abdel Kader Maïga avance le contraire. « Ce qui est inadmissible, c’est de vous entendre donner des instructions aux chefs d’État de la CEDEAO. Ce qui est inadmissible, c’est de vous voir vous immiscez dans les affaires intérieures du Mali. Et ce qui est encore inadmissible, c’est de vous entendre défendre des politiciens à la disposition de la justice pour des faits qui leur sont reprochés. Alors où est votre sens de la séparation des pouvoirs ? Ou avez-vous appris vos notions de démocratie, de République et de diplomatie ? », a indiqué Abdel Kader Maïga qui estime que « la France mérite mieux un vrai dirigeant, un sage et bâtisseur et non enfant distrait ».

Dans sa sortie, Abdel Kader Maïga a rendu hommage au premier ministre Choguel Kokalla Maïga. « Le parcours du Dr Choguel Kokala Maïga, Premier ministre du Mali, fait de lui aujourd’hui, un des rares hommes politiques maliens, parmi les plus cohérents, les plus endurants et les plus cultivés », a précisé le président de la Coalition contre la partition du Mali.

S’agissant du respect de la durée de la transition, Abdel Kader Maïga a indiqué que « les Assises Nationales de la Refondation (ANR) et l’Autorité Indépendante de Gestion des Élections (AIGE) permettront de savoir la durée nécessaire pour le reste de la transition ». Pour lui, « aucune contrainte intérieure du Mali où extérieure, aucune organisation nationale ou internationale ne saurait nous imposer une durée pour la fin de la transition. Elle dépendra forcément et uniquement de la volonté supérieure du Peuple malien conscient et debout ».

Boureima Guindo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :