Revue annuelle de réformes, politiques, programme et projets communautaires de l’UEMOA : Les travaux de la 7ème édition débutés hier à Bamako

Les travaux de la 7ème édition de la Revue annuelle de réformes, politiques, programme et projets communautaires de l’UEMOA ont débuté hier, mercredi 3 novembre 2021, à l’hôtel Salam de Bamako. C’était sous la présidence de Diakaridia Dembelé, conseiller technique au ministère de l’Économie et des finances, représentant le ministre Alhousseïni Sanou.

A l’entame de ses propos, Mamadou Moustapha Barra, représentant résident de la commission UEMOA à Bamako, a indiqué que l’édition 2021 de la Revue annuelle de réformes, politiques, programme et projets communautaires s’inscrit dans le processus d’identification des facteurs pouvant spolier les fruits des différents efforts communautaires, en vue d’anticiper les actions idoines pour une impulsion politique ciblée au processus d’intégration dans l’espace UEMOA. Il a rappelé que les six (6) dernières éditions de la revue ont suscité un engouement et une forte adhésion des États membres. « Elles ont permis de dynamiser le dispositif national de suivi de la mise en œuvre des textes communautaires, tant sur le plan de leur transposition que de leur application effective », a-t-il précisé.

A en croire M. Barro, au cours de cette 7ème édition de la revue, « il sera question d’échanger sur la base de la grille de pondération retenue d’un commun accord au cours de l’atelier régional, afin de ressortir la performance réalisée par le Mali dans la mise en œuvre des réformes, politiques, programmes et projets communautaires ». « Au regard de vos expériences dans la réalisation de cette activité et la qualité des représentants des structures nationales en charge de la mise en œuvre et de la coordination du suivi de la mise en œuvre des réformes ici présents, je demeure convaincu et persuadé que les objectifs seront pleinement atteints », a-t-il indiqué.

Il a, enfin invité, les participants à fournir aux Experts de la Commission toutes les informations nécessaires entrant dans l’évaluation des actes communautaires.

Pour sa part, le conseiller technique du ministre technique du ministère de l’Économie et des Finances représentant le ministre, Diakaridia Dembélé a précisé que cette 7ème édition consiste à faire le point sur l’état de mise en œuvre des reformes de l’UEMOA au plan national.

Selon lui, la revue annuelle vise à imprimer un coup d’accélérateur au rythme d’internationalisation des reformes, des politiques, des programmes et des projets de l’UEMOA. Les résultats visés sont, selon M. Dembélé, entre autres : améliorer le niveau de qualité de mise en œuvre des reformes, des politiques, des programmes et des projets de l’UEMOA ; favoriser en particulier la transposition des directives dans les délais impartis ; renforcer le niveau de dialogue et de concertation nationale avec la commission de l’UEMOA dans le cadre des interventions régionales à internationaliser ; identifier les difficultés et les écueils qui pèsent dans la bonne exécution des chantiers communautaires. « D’une part, la revue offre à notre pays une occasion exclusive pour revisiter en profondeur les reformes et politiques communautaires et pour connaitre la nature précise des lenteurs qui affectent leur mise en application. D’autre part, elle permet de faire la situation sur les programmes et projets de l’UEMOA en cours d’exécution », a expliqué le conseiller technique au ministère de l’Économie et des Finances. Selon lui, concernant les reformes, elles touchent les domaines de la gouvernance économique et de la convergence ; du marché commun et des politiques sectorielles.

Pour M. Dembélé, les résultats des trois jours de travaux donneront lieu à un mémorandum qui sera soumis à l’examens des ministres à l’occasion de leur rencontre pour le volet politique de la revue annuelle, en présence du président de la commission UEMOA. « Les conclusions de ce mémorandum, non seulement, seront portées à l’attention du premier ministre qui supervise, mais aussi, un peu plus tard devant les chefs d’Etats et du Gouvernement », a-t-il précisé.

Il faut préciser que les travaux de cette 7ème édition prendront fin le 5 novembre.

Boureima Guindo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :