Réformes politiques et institutionnelles : l’organe unique de gestion des élections au cœur d’une rencontre du ministre Ibrahim Ikassa et les membres du CCREM

Le ministre de la refondation de l’État Chargé des relations avec les institutions, Ibrahim Ikassa Maïga a rencontré, mercredi 6 octobre 2021, les membres de la Convention Citoyenne pour le Renouveau et l’Emergence du Mali (CCREM) autour de question de l’organe unique de gestion des élections.

Cette rencontre entre le ministre de la refondation de l’État Chargé des relations avec les institutions Ibrahim Ikassa et les membres du CCREM avait pour objectif d’échanger, non seulement, sur la question de création de l’organe unique de gestion des élections (OUGE), mais aussi sur les Assises Nationales de la Refondation (ANR).

Par la voix de leur président Abdramane Sylla, les membres de la convention se disent « satisfait par cette visite d’échange et de courtoisie qui annonce les couleurs du Mali fidèle à ses valeurs de solidarité, de patriotisme et de justice sociale ».

Selon le président M. Abdramane Sylla, le CCREM depuis sa création « s’est toujours mobilisée pour un Mali d’égal accès où tous les fils se valent en droit et devoir ». A l’en croire, la CCREM se veut un Mali fidèle à ses valeurs de solidarité, de patriotisme et de justice sociale. D’ailleurs, selon lui, c’est la raison qui a conduit cette organisation à être en lien avec la vision de la Refondation telle que clarifiée par le Ministre Maïga.

Le président a par ailleurs rassuré « n’aménagera aucun effort pour accompagner cette vision de refondation de notre pays pour le devenir d’un Mali vertueux ». Aussi rassure-t-il le ministre que « la CCREM ne ménagera aucun effort pour accompagner cette vision de refondation de notre pays pour le bonheur des Maliens, assoiffés de justice et paix sociale ».

Tout en restant confiant que les ANR constituent la meilleure entrée pour consolider ce blocage à travers un dialogue franc et constructif, le président de la CCREM conclu que « Leur participation active à cette refondation ainsi que la mobilisation sociale ne feront point défaut ».

Tioumbè Adeline Tolofoudié (Stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :