Mamoutou Touré dit Bavieux sur l’échec des aigles à la Can 2021 : « Essayons de faire de cet échec une leçon… »

La fédération malienne de football – FEMAFOOT a animé une conférence de presse, mercredi 16 février 2022, au siège de l’instance dirigeante de football malien. Objectif faire le décryptage du séjour des Aigles du Mali lors de la dernière Coupe d’Afrique des Nations au Cameroun. C’était sous la présidence du président de l’instance Mamoutou Touré dit Bavieux en présence du premier vice-président Kassoum Coulibaly dit Yambox.

La rencontre de l’instance dirigeante du football malien – FEMAFOOT avec la presse s’est démarré par l’observation d’une minute de silence à la mémoire de la supportrice des Aigles, Nah Diarra décédée de suite d’une crise cardiaque après la défaite du Mali contre la Guinée équatoriale.

Par ailleurs, le bureau exécutif de la fédération malienne de football – FEMAFOOT sous la houlette de son président Mamoutou Touré dit Bavieux était devant la presse pour faire le tour d’horizon de la participation du Mali à la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations TotalEnergies, Cameroun 2021. En outre parler aussi des préparatifs des barrages des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2023 auxquels le Mali tentera de se qualifier pour la première fois de son histoire à la prestigieuse compétition du football mondial.

Après avoir fait la genèse du séjour l’équipe nationale du Mali, de la phase de la préparation à la phase finale de la 33ème édition de la prestigieuse compétition du football – CAN TotalEnergies Cameroun 2021, la président de la FEMAFOOT, Mamoutou Touré dit Bavieux a indiqué que les autorités du pays se sont battues pour mettre la délégation malienne dans des bonnes conditions. Cela malgré, la situation très difficile à laquelle le Mali fait face, liée en effet à la pandémie de Covid-19 mais aussi au contexte politique du moment.

En effet, les Aigles du Mali ont été éliminés aux huitièmes de finale de la compétition. Une élimination prématurée, selon les supporteurs et observateurs de l’équipe nationale, qui, depuis, la fin de la CAN, demandent le changement du Staff technique actuel avec à sa tête, le sélectionneur national Mohamed Magassouba, qu’ils jugent incompétent.

Selon le premier responsable du football malien, l’équipe malienne s’est rendue au Cameroun pour un seul objectif, remporté la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations, Cameroun 2021. Mais l’équipe a été éliminée aux huitièmes de finale de la compétition face à la Guinée Équatoriale. Pour cela, selon le président Touré, un rapport a été soumis par le staff de Mohamed Magassouba sur demande du comité exécutif de la FEMAFOOT pour comprendre certains aspects techniques.

Par ailleurs, le président de la Fédération a saisi l’occasion pour présenter les excuses de la délégation malienne, notamment de l’instance à l’ensemble du peuple malien. « Il attendait beaucoup de nous par rapport à cette compétition », indique-t-il. « Le résultat pour lequel on s’est tous battu n’a pas suivi. En 2019, nous étions à ce niveau de la compétition. Si cette année également avec tout ce qui a été mis à disposition, nous nous retrouvons à ce même niveau, nous devons en toute responsabilité d’analyser sereinement pour pouvoir mieux préparer les deux matchs des barrages de la coupe », a déclaré le président Touré.

Après une rencontre entre le Staff technique et la FEMAFOOT, il a été proposé de la création d’un collège pour appuyer l’entraineur pour les deux matchs des barrages de Coupe du monde Qatar 2023 contre la Tunisie. « Nous avons certes échoué à la Coupe d’Afrique, essayons de faire de cet échec une leçon en analysant tous les aspects pour que nous puissions nous qualifier de façon historique pour la première fois à la Coupe du monde Qatar 2022. Nous avons perdu une bataille mais pas la guerre », indique-t-il.

Par ailleurs, concernant l’avenir du sélectionneur Mohamed Magassouba, le président de la FEMAFOOT estime qu’il dépend de deux matchs de barrages de la coupe du monde. Car selon, il est impossible de remercier un entraineur à la veille de ses rencontre qualificative à la Coupe du monde.

Ibrahim Djitteye

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :