Journée du personnel de l’OMH : le comité syndical met du piment à la première édition

Ce jeudi 23 décembre 2021 était consacré à la célébration de la première édition de la journée du personnel de l’Office Malien de l’Habitat (Omh). Un moment de joue et de convivialité initié pour évacuer le stress et la pression des durs labeurs. Mais, contre toute attente,  le secrétaire général du comité syndical de l’Omh, Alhamdou dit Mambé Coulibaly a intoxiqué  l’atmosphère lors de son allocution : « ce n’est pas le bon moment de faire la fête. Il règne tout à l’Omh sauf la paix la cohésion sociale ».

Le secrétaire général du comité syndical de l’Office Malien de l’Habitat (Omh), Alhamdou dit Mambé Coulibaly n’a pas cherché une formule diplomatique pour faire passer son message en présence toutes les invités de marques parmi lesquelles d’anciens directeurs généraux de la structure. Initiée comme une journée de joie et de convivialité entre le personnel, le secrétaire général n’a pas manqué de faire savoir que tout règne à l’Omh sauf la paix et la concorde entre le personnel. Donc il estime que « ce n’est pas le bon moment de faire la fête », avec pour but de donner l’impression d’une parfaite harmonie, mais plutôt de poser les vrais problèmes afin d’apporter des solutions comptées. Il a déploré qu’à l’heure actuelle, cette structure sensée soulager les Maliens, manque encore de certains besoins élémentaires très simples comme l’eau,  l’électricité, le téléphone etc. « Depuis le début de l’année, on a présenté 5 points de doléances à la direction, mais jusqu’à ce jour, rien n’a été satisfait » s’est-il indigné avant de souligner aux anciens directeurs qu’il est désolé de le dire mais, « ce n’est pas le même Omh que vous avez laissé après vous comme héritage ».

Parmi les points de revendications que le comité syndical dit avoir présenté à la direction on note sur l’affiche mis à notre disposition :

La suspension de tous les recrutements, «  l’informaticien s’est présenté pour finaliser le processus de recrutement, le contrat est déjà élaboré malgré la suspension par le ministre » ; Le système d’évaluation, « rien a bougé (statuquo) jusque-là, la direction ne nous a fourni aucune documentation » ; L’article 10 de la 44e  session par rapport au avantage du personnel, « aucun écrit allant dans le sens de l’annulation n’a été initié, l’article reste donc suspendu sur le tête des agents » ; Changement du représentant du personnel au niveau du CA, « aucune initiative » ; Le problème des antennes, «  reste intacte (le cadet des soucis de la direction » a-t-il indiqué.  Au niveau de la crise technique et sociale au sein de l’Omh également on note:

L’aspect Financier géré au niveau du ministère, «  pas de retour ni de compte rendu, le personnel n’est au courant de rien » ; Gestion clanique et crise sociale, « la direction travaille seule avec quelques agents, le service est sérieusement divisé et la direction a perdu tout crédit auprès du personnel » ; La liste des bénéficiaires « nous restons opposés à sa proclamations tant que les procédures ne sont pas respectées (dépôt des dossiers, mise en place d’une commission ad hoc d’attribution des logements ».

Issa Djiguiba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :