Gestion des résultats électoraux : La nouvelle loi apporte une innovation de taille

Après l’adoption et la promulgation de la nouvelle loi n°2022-19 du 24 juin 2022 portant loi électorale, le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le colonel Abdoulaye Maïga, a tenu à adresser une lettre à tous les chefs de circonscription administrative.

Dans ladite lettre, il est indiqué que dans la nouvelle loi électorale, une mission est confiée au ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, celle d’appuyer l’Autorité indépendante de gestion des élections (Aige). A savoir que l’Aige est l’organe unique, indépendante de gestion des élections au Mali.

« Par conséquent, dans nos attributions, entre autres innovations, nous retenons que le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation ne proclame plus les résultats provisoires », dit-on dans la note.

L’Aige se substitue à l’Administration territoriale

Dans la lettre, il est souligné aussi que les représentants de l’Etat n’interviennent à aucun moment dans le traitement et la gestion des résultats électoraux (opérations de dépouillement des bulletins de vote, recensement des votes, centralisation des résultats, publication des résultats provisoires). Ces attributions sont dorénavant celles de l’Aige.

« Ces dernières années, force est de constater que la présomption de culpabilité des représentants de l’Etat dans la fraude électorale a entaché notre crédibilité, donc celle de l’Etat lui-même », lit-on dans la lettre.

C’est donc dans le souci de refonder et protéger l’Etat que les autorités ont jugé nécessaire que le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentration n’intervienne plus dans la gestion des résultats électoraux, souligne-t-on dans la lettre

Pour finir, le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentration a, dans sa lettre, invité les représentants de l’Etat au niveau des régions, des cercles et des arrondissements à poursuivre avec professionnalisme et efficacité la mission qui leur est confiée, en veillant toujours à la neutralité et à l’impartialité qui s’imposent, notamment en matière électorale.

Tioumbè Adeline Tolofoudié

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :