Brèves du Vendredi 15 Octobre 2021

Kadiolo : les habitants du cercle édifiés sur le processus électoral

La ville de Kadiolo s’est vue abriter des jeunes, femmes, personnes en situation de handicap et hommes de médias autour du processus électoral. Cet échange s’inscrit en prélude à l’organisation des prochaines échéances électorales. L’objectif de ladite rencontre était de faire imprégner les différents participants à mieux s’impliquer dans le processus de révision des listes électorales en cours dans le pays. L’atelier a été organisé par l’ONG COMED.

Kayes : une trentaine de personnes reçoivent une formation sur la vaccination antipoliomyélitique

Un atelier de formation a démarré à Kayes le 12/10/2021 autour de la thématique « L’introduction de la 2e dose du vaccin polio inactive (VPI) dans le programme élargi de vaccination de routine du Mali ». Ont pris part à cette session de formation une trentaine de personnes. L’objectif de cet atelier était de renforcer les compétences des formateurs nationaux, régionaux et précisément du district sanitaire sur l’introduction de la 2e dose du vaccin antipoliomyélitique inactivé (VPI) dans le programme élargi de vaccination de routine. Les participants ont été coachés durant deux jours par la direction régionale de la santé et financée par UNICEF/GAVI.

FAMA : l’armée réfute les accusations d’« exécutions sommaires » sur des présumés djihadistes

Ce mercredi 13/10/2021, le Chef d’état-major général des armées s’est t’exprimé dans un communiqué sur la polémique qui défraie la chronique sur les réseaux sociaux accusant les FAMA de tortures et d’exécutions sommaires sur des présumés djihadistes. Quant à la responsabilité des soldats, l’armée admet les scènes de tortures. « Qu’en ce qui concerne les scènes de tortures, les faits ont été renseignés et les auteurs formellement identifiés » lit-on dans le communiqué » a-t-on lit dans le communiqué.

Cependant les accusations portant sur des cas d’exécutions sommaires ont été catégoriquement réfutées. La hiérarchie militaire a formellement démenti ces accusations et dénonce des allégations visant à incriminer les forces armées maliennes. « Le chef d’état-major général des armées se porte en faux contre les allégations visant à incriminer les FAMa dans les exécutions sommaires dont les images ont inondé la toile en ce début de semaine » a-t-il rassuré. Tout de même, il faut rappeler que 22 présumés terroristes ont mis aux arrêts lors des opérations et mis à la disposition de la gendarmerie nationale pour des fins d’enquêtes.

EMGA : les troupes engagées grâce au réarmement moral du CEMGA

Le général de brigade Omar Diarra, chef d’état-major général des armées, vient d’achever une tournée d’une semaine dans plusieurs régions militaires notamment à Ségou, Niono, Sévaré, Timissa, Tominian, Mandiakui, Bènèna, Koutiala, Koury, Sikasso et Bougouni allant du 08 au 13 octobre 2021. Il était accompagné par le sous-chef d’état-major des logistiques, le colonel-major Moussa Démé et le directeur de la Direction de l’Information et des Relations Publiques des Armées (DIRPA), le colonel Souleymane Dembélé et plusieurs proches collaborateurs. Plusieurs points s’inscrivaient dans l’objectif de cette tournée : adresser les messages d’encouragement des plus hautes autorités du pays à l’endroit des hommes ; sensibiliser les membres de la FAMa sur tous les méfaits des contenus des réseaux sociaux ; donner des orientations par rapport aux réajustements des dispositifs sécuritaires ; prodiguer des conseils sur la nécessité de discipline.

Bafoulabé : soutien aux pisciculteurs après recensement des difficultés

Dans l’optique de promouvoir la pisciculture et l’agriculture, les acteurs dans le cercle de Bafoulabé se mobilisent. Une importante délégation régionale de Kayes composée de responsables de l’agriculture et de l’élevage séjourne à Bafoulabé afin de réfléchir sur la problématique du secteur depuis le 12/10/2021. Les responsables ont rencontré des jeunes pisciculteurs et agriculteurs évoluant dans le domaine. L’objectif de la mission était de s’enquérir des difficultés auxquelles ils sont confrontés afin de leur apporter des soutiens.

Yelimané : le corps sans vie d’une femme a été retrouvé ce mardi non loin de sa concession

Le mardi 12 octobre 2021, le corps sans vie d’une femme, dont l’identité n’a pas été révélée a été retrouvé dans un village proche de Yélimané. La victime s’était rendue dans son champ de gombo non loin de sa concession et c’est là qu’elle a été attaquée à la machette, a expliqué le maire de la localité. Selon lui, la victime a fait 4 maternités et avait un bébé an allaitement. Informés, les autorités et les agents de sécurité se sont rendus sur les lieux du crime pour faire le constat.

Gao : trois hommes armés braquent un boutiquier

Dans la journée du 13/10/2021, tard vers le petit soir, un boutiquier de la ville a été la cible d’un braquage. L’attaque s’est produite au quartier Aljanabandia aux environs de 18h. D’après les propos de la victime, ce sont trois individus armés non identifiés qui l’auraient menacé de mort. Dans leur manœuvre, ils ont pu s’échapper avec une somme de 25.0000 f CFA et des marchandises.

  Koutiala : réception des matériels de travail par les personnes vulnérables

Des personnes vivant avec handicap et issues de cinq associations ont bénéficié de kits de saponification, de transformation agroalimentaire et de fournitures scolaires. La remise de ces dons a eu lieu le 13/10/2021 à Koutiala. Selon les donateurs, il s’agit de favoriser l’autonomisation des couches vulnérables. C’est le fonds d’appui à l’autonomisation des femmes et à l’épanouissement de l’enfant qui est à l’origine de geste salutaire. Cette remise a été rendue possible grâce à l’ONG ADCB (Association pour le Développement des Communautés de Base).

Bankass : un atelier sur le journalisme sensible au conflit

Plus d’une vingtaine de journalistes participent à un atelier de formation de trois jours sur le journalisme sensible au conflit. C’était ce mardi 12 octobre 2021 à Sévaré. L’objet de cette rencontre est d’outiller les participants pour qu’ils puissent mieux contribuer à résoudre les conflits. Ces participants sont venus de Bankass, Mopti, Bandiagara, et San. A noter que cet atelier est organisé par Search for Common Ground.

Lutte contre la corruption : Le Président GOITA a reçu les rapports annuels de l’OCLEI

Le Président de la Transition a reçu ce jeudi 14 octobre 2021 des mains du Président de l’OCLEI Moumini Guindo, les rapports annuels 2019, 2020 et le rapport d’étude relative à la déontologie des agents publics au Mali. C’était dans la salle des banquets de Koulouba en présence de plusieurs officiels dont le premier ministre Dr Choguel Kokalla Maïga.

Durant cette cérémonie de remise, le Président de l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite DR Moumouni Guindo, a présenté les différents rapports au chef de l’État avant de saluer son accompagnement qui a permis le renforcement de capacité du personnel de l’OCLEI.

« Vos rapports nous confortent dans notre vision d’un Mali nouveau, s’est réjoui le Chef de l’État, un Mali où les citoyens ont accès à l’eau potable, à la santé, à l’éducation aux routes de bonne qualité ajoutera-t-il. Avant de saluer les énormes efforts pour aboutir aux résultats qui méritent des encouragements.  « Nous vous félicitons et vous encourageons à poursuivre votre mission, car le Mali attend beaucoup de vous », a conclu le Président de la Transition, le Colonel Assimi GOITA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :