Brèves du Jeudi 13 Janvier 2022

Sanctions économiques et financières contre le Mali : Le Parena invite le président de la Transition à renouer le dialogue avec la CEDEAO
Dans un communiqué publié le 12 janvier 2022, le parti du bélier blanc a invité
le Président de la Transition « à renouer, sans délai, le dialogue avec la CEDEAO afin d’épargner au peuple malien une catastrophe économique, financière et sociale qui ne ferait qu’aggraver la situation sécuritaire du pays sous pression de groupes armés terroristes ». Selon ce parti d’opposition, avec un déficit budgétaire de 617 milliards de francs CFA en 2022 et une situation céréalière et alimentaire précaire, l’économie malienne ne saurait supporter les sanctions décidées. Il estime que le peuple malien qui paie un lourd tribut à l’insécurité et à la Covid-19 ne mérite pas de souffrir davantage. « Pour sortir de cette crise sans précédent, le Parena propose la tenue urgente d’un conclave des partis politiques, de la société civile et des mouvements signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale pour adopter une nouvelle feuille de route et un chronogramme électoral consensuels, réalistes et raisonnables que le gouvernement soumettra à notre organisation communautaire », a précisé le parti de Tiébilé Dramé qui a ajouté que «la restauration de la légalité constitutionnelle et la sauvegarde de la démocratie relèvent, avant tout, de la responsabilité individuelle et collective des Maliens ».

Nioro du Sahel : une trentaine de femmes outillées sur les techniques de fabrication du savon.
Les membres de l’association féminine « A ye na an ka ben » de Koulouba (Nioro du Sahel) ont reçu une séance de formation sur les techniques de fabrication du savon, le dimanche 09 janvier 2022. L’activité entre dans le cadre de la mise en œuvre de ses « activités génératrices de revenus ». Ladite formation a été financée sur fonds propre de l’association.

Kayes : Un forum sur la lutte contre les violences basées sur le genre.
Le samedi 08 janvier 2022, l’association des femmes cheminots de Kayes (AFCK) avec l’appui financier de son partenaire CECE (CANADA), a organisé un forum d’information et de mise en place d’une stratégie de plaidoyer portant sur les femmes et les filles de la région. Le but est d’informer et de sensibiliser sur la masculinité positive en vue de promouvoir l’égalité genre et de lutter contre les violences basées sur le genre.

Bafoulabe : Une enquête en cours pour identifier et évaluer les besoins de la population.
Pour contribuer à la formulation du programme d’urgence de développement communautaire (PUDC), le ministère de la Santé et de Développement social à travers l’ODHD/LCP a organisé une enquête qui se fera du 06 au 23 janvier 2022 dans la localité de Bafoulabe. A cet effet, le vendredi 07 janvier 2022, les chefs des villages et les autorités communales se sont réunis pour échanger sur le bon déroulement de l’enquête. L’objectif de cette rencontre était d’identifier, de prioriser et d’évaluer les coûts des besoins réels par les populations afin de mettre à disposition une gamme d’information couvrant les besoins du programme.

Bankass : Une ONG au chevet des filles talibés
Du vendredi 07 au le samedi 08 janvier 2022, à Bankass, l’ONG « Secours Islamique France » (SIF) a mobilisé les organisations des maitres et élèves coraniques (OMEC), les parents d’enfants et les autorités communales et religieuses. L’objectif de cette rencontre était d’identifier les problèmes auxquels sont confrontés les filles talibés dans les écoles coraniques et les accompagnent pour une insertion socio- professionnelle.

Mahina : Oualiakolon érigé en village, son chef intronisé
Sur décision du gouverneur de la région de Kayes, à la demande des habitants, le hameau de culture de Oualiakolon est érigé en village. Par ailleurs, son chef a été intronisé le dimanche 09 janvier 2022.

Kayes : des nouvelles mesures prises contre la COVID-19
Suite à la recrudescence du taux de contamination dans le pays, les autorités régionales de Kayes ont pris de nouvelles mesures contre la COVID-19. Il a été instruit aux chefs des services de faire respecter les consignes. Les autorités sanitaires invitent les populations au respect strict des consignes pour stopper la progression de la maladie.

Kayes : le cabinet médical « Sire Oumou Sarambounou » inauguré
Le cabinet médical : « Sire Oumou Sarambounou » a été inauguré, le 10 janvier 2022, à Koussane dans le cercle de Kayes. L’infrastructure comprend une salle d’accouchement, un dépôt de médicaments, des bureaux et salles d’observation pour une valeur de 50 millions FCFA.

Bourem : La réinsertion des élèves au centre d’échanges
Le dimanche 09 janvier 2022, un atelier d’éducation d’urgence s’est tenu à la mairie de Bourem. Ont pris part à cette rencontre les membres des comités de gestion des centres et écoles, des équipes des ONG UAVES et OXFAM. L’objectif de cette rencontre était de récupérer les enfants déscolarisés et non scolarisés et les insérer dans les établissements scolaires.

Gao : La coordination régionale de l’AEEM s’engage à la non circulation des gros camions aux heures de pointes
Le lundi 10 janvier 2022, les élèves ont marché jusqu’au gouvernorat. L’objectif de cette marche était la non circulation des gros camions à l’heure des cours, l’installation des panneaux de signalement devant les établissements et la régulation de la circulation par la police. Le gouverneur a promis de s’impliquer pour la satisfaction rapide des doléances. Cette sortie des élèves fait suite à la mort de deux élèves la semaine dernière, dans un accident.

Yorosso : vol répétitif de véhicules
Le lundi 10 janvier 2022 entre Yorosso et Koury, un véhicule de la Société Malienne de Gestion de l’eau potable (SOMAGEP) a été volé par des individus armés à moto. Les responsables de la société indiquent que le véhicule rempli de matériaux allait à Yorosso pour des travaux de forage, le même jour, un autre véhicule d’un particulier a été braqué par des individus. Des recherches sont en cours pour retrouver le véhicule et les bandits.

 Kadiolo : Plusieurs malades consultés développent les signes de la toux et de la fièvre
Le directeur technique du CSCOM centrale affirme que 4 malades sur 5 consultés développent les mêmes signes à Kadiolo. Ces signes sont notamment la toux et la fièvre. Les plus touchés sont les femmes et les enfants. Les gens se plaignent du service AMO (Assurance Maladie Obligatoire) à Kadiolo, et ils estiment que plusieurs produits pharmaceutiques ont été retirés de la liste des produits inscrits à l’AMO.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :