Assises nationales de la refondation : Après le succès des premières phases, la phase nationale prévue pour ce samedi

Au cours d’un point de presse tenue le samedi 25 Décembre, le Panel de Hautes Personnalités et la Commission Nationale d’organisation ont fait le point des travaux déjà exécutés et se sont prononcés sur les préparatifs de la phase nationale.

Après les phases communales et régionales, la phase nationale des Assises Nationales de Refondation (ANR) commence ce lundi. Lors d’un point de presse ce samedi, les organisateurs de ces assises ont indiqué que toutes les activités se sont normalement déroulées depuis le début.

Aux dires de Zeïni Moulaye, président du panel des hautes personnalités, les choses se sont déroulées normalement. Selon lui, i y a eu une participation de 95% au niveau des communales ; 87% niveau des cercles et plus de 80% au niveau des régions. « À part deux régions, toutes les autres ont pris part aux processus », a-t-il laissé entendre.

Pour sa part, le président de la Commission Nationale d’organisation, Mamadou Hachim Koumaré, a indiqué que sur les 749 communes identifiées pour abriter les assises, 538 ont été reconnues praticables et sécurisées dans lesquelles les rencontres ont pu se tenir. A l’en croire, cette mobilisation démontre la volonté manifeste du peuple malien à se battre pour son pays, tout en proposant des pistes et directives de sortie de crise. « On avait prévu des rencontres de cent (100) participants, parfois cent cinquante (150), mais partout, les organisateurs ont été obligés d’élargir la liste de participants parce que l’engouement a été tel qu’on ne pouvait pas se limiter au nombre indiqué. Cependant, certains groupements politiques et groupes armés, dont la Coordination des Mouvements de Azawad (CMA) n’ont pas pris part aux processus », a précisé le conférencier.

La phase nationale débute ce samedi

La phase nationale des ANR débutent ce lundi à Bamako sous la haute présidence du président de la Transition, le colonel Assimi Goïta. Selon le ministre Zeïni Moulaye et ses collaborateurs, pour cette ultime phase, ils souhaitent compiler et examiner les résultats obtenus à l’intérieur du pays et dans le District de Bamako. « La phase nationale sera sous l’égide du président de la transition. D’abord les participants vont examiner minutieusement les résultats de chaque étape. Bien-sûr, les représentants des communes, cercles, régions et du district de Bamako seront là pour ça. Ensuite, il y aura des panels de débats autour des thématiques déjà élaborées et chaque participant participera à la thématique de son choix », a déclaré le président du panel des hautes personnalités.

Boureima Guindo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :