Affaire de détournement de près de 10 milliards des contonculteurs : Bakary Togola et co-accusés acquittés

Accusés depuis 2019 pour « détournement » de près de 10 milliards de franc CFA, le « roi du coton » Bakary Togola et ses co-accusés ont été acquittés hier, lundi 29 novembre 2021, par la cour d’assise spéciale sur les crimes économiques. C’est après plusieurs jours de débats houleux.

La nouvelle est tombée, ce lundi, à la grande surprise des milliers de Maliens. Bakary Togola, ce cultivateur milliardaire, après plus d’une année à la prison centrale de Bamako, vient d’être acquittés par la justice malienne, lui et ses co-accusés. Pourtant, certains craignaient une peine à perpétuité pour le « roi du coton ». Durant des jours de débats, l’intéressé s’est dit innocent.

Après le délibéré d’hier matin, c’était la fête pour les soutiens de la défense, surtout leurs avocats. « Nos clients étaient poursuivis pour atteintes aux biens publics ; faux ; usage de faux et complicité portant sur le détournement des milliards au détriment des contonculteurs. Depuis le lundi 22 à ce lundi 29 novembre, nous étions devant les juges de la cour d’Assises pour débattre sur le dossier. Les débats ont démontré qu’il n’en était pas question de détournement en réalité », soulève Ladji Traoré, avocat de la défense. Selon ce dernier, « personne n’a pu apporter, de façon efficiente, la preuve des accusations. L’accusation n’a pas pu établir la preuve de ce qu’elle avançait. C’est vraiment l’occasion de saluer les magistrats qui ont fait ce jugement, parce qu’il n’est pas facile de faire un tel dossier déjà médiatisé ».

Me Traoré a salué le courage des juges qui ont acquitté Bakary Togola et ses coaccusés qui « avaient déjà fait l’objet de condamnation de la rue, suite aux différents propos tenus par les uns et les autres ».

Parlant des passés en prison par Bakary Togola et autres dans cette affaire, l’avocat affirme que les juges étaient dans leur droit de les maintenir en prison, pour le bon fonctionnement de la justice. Et de finir par dire : « Le droit a été dit. S’il y avait une quelconque preuve dans cette affaire, nos clients n’allaient jamais être acquittés. C’est la preuve qui a fait défaut, donc l’évidence était de les libérer. Chose qui a été faite par la cour d’Assises de Bamako, ce lundi 29 novembre 2021 ».

Prononcée aux environs de 13H, la sentence de la non culpabilité de Bakary Togola et coaccusés a suscité pas mal d’appréciations par ce public venu faire le plein de la salle d’audience Boubacar Sidibé de la cour d’Appel de Bamako. Apparemment âgé de plus de 70 ans, Abdou Togola est l’un des grands frères à Bakary Togola. Cela lui faisait plus d’une semaine à Bamako pour le procès. « Je ne peux que remercier les uns et les autres dans cette affaire. Je suis venu de Niamala, notre village natal, pour participer à ce procès qui vient de se terminer en notre faveur ». Un autre paysan fustige la trahison de leur frère par des responsables. « Mais nous nous sommes toujours confiés au bon Dieu qui vient de nous honorer. Seul le tout Puissant avait le pouvoir de faire ce qu’on vient de voir aujourd’hui. Nous avons été nombreux à quitter Niamala pour ce procès. Nous nous retournons satisfaits de la décision de justice », renchérit Konimba.

Abordant dans le même sens, Ousmane Coulibaly dit avoir quitté Diobo, un village sis dans la localité de Koumantou pour ce procès. Pour sa part, Drissa Koné a plutôt remercié Assimi Goita et son gouvernement pour ce début de l’ère du « Mali nouveau et refondé ». « Je commence à croire à l’expression ‘’Mal Koura’’, le pays ne peut pas se construire sur la base du faux. Les coupables doivent être punis, les innocents lâchés », précise le vieux âgé de plus de 60 ans. Bien avant que la cour ne donnât sa sentence, nous avons rencontré un autre homme qui donnait l’assurance que Bakary Togola sortira victorieux du procès.

L’acquittement de Bakary Togola et  co-accusés a suscité de l’étonnement au sein de la population malienne.  « Voici les limites strictes d’une justice au Mali : une cour d’assises de juges professionnels et de jurés qui décident de la culpabilité d’un accusé et en l’occurrence, l’acquitte. Entre le peuple et sa justice…une longueur de vue », a déclaré l’ancien ministre de la Justice, Mamadou Ismaël Konaté, sur sa page Facebook.

Mamadou Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :