A LA UNESOCIETE

VIVE TENSION AU CHAMP HIPPIQUE DE BAMAKO : Sylla Transit joue avec le feu !

Poussée par une horde de haineux et d’opportunistes patentées, Sylla transit joue visiblement avec le feu au champ hippique et en commune II du district de Bamako. D’actes contre nature en décision incendiaire, le promoteur de Sylla Transit qui n’est autre que le patron par substitution de la Ligue des Sports Equestres de Bamako ne ménage plus ses efforts pour créer une situation insurrectionnelle dans toute la commune II, rien que pour assouvir ses désirs de mauvais perdant à la conquête de la fédération malienne des sports équestres. Dans le contexte actuel de notre pays, eu égard à la fragilité de nos institutions et aux difficultés de nos populations, beaucoup d’observateurs s’inquiète de cette crise naissance créée de toute pièce par Sylla Transit. De quoi s’agit-il ?

Depuis la lourde défaite de la tendance Sylla Transit début novembre lors de l’Assemblée Générale élective de la Fédération Malienne des Sports Equestres, rien ne va plus au champ hippique de Bamako. Entre chasse aux sorcières, vengeance et méchanceté gratuite, le vice-président Mamadou Baba Sylla, fils de Ba Seydou Sylla, à ne pas confondre avec l’ex président de la Fédération Malienne de Hippisme, et son clan jouent un jeu très dangereux pour la stabilité du champ hippique et de la commune II du District de Bamako. Pour ceux qui ont vécu la précédente crise qui a enregistré mort d’homme, le comportement du tenant de Sylla Transit passe très mal.

De convocations arbitraires et injustifiées devant le juge de la commune II qui, n’a rien à avoir dans la gestion sportive, aux nombreux abus de pouvoir, la gestion du fils de Ba Seydou Sylla est devenue un calvaire pour l’ensemble des acteurs du cheval. La dislocation des familles (les frères de lait poussés à se convoquer devant le juge), des radiations arbitraires de plusieurs membres de ligues (Ségou et Bamako) et autre tentative de se substituer aux ligues légales à travers l’organisation de compétitions financées tambour battant sont à l’actif du clan soutenu par Mamadou Baba Sylla.

Après les l’exclusion arbitraire et illégale de plusieurs membres de la ligue de Ségou, notre confrère Lamine DIALLO, commissaire chargé à la communication de la ligue a été déclaré radié à la suite d’une assemblée irrégulièrement convoquée et dont les desseins arbitraires ont été étalés depuis les préparatifs. C’est illégal nous allons le faire avait annoncé le richissime patron de la ligue de Bamako. Pour les initiés, ces propos très lourds de sens annonçaient le pouvoir de l’espèce sonnante et trébuchante au champ hippique de Bamako.

Pour passer de la parole à l’acte, notre confrère a été agressé lors d’une rencontre du bureau de la ligue auquel il a été régulièrement convoqué au motif qu’il a été radié sans notification. Cette agression que Mamadou Baba Sylla a nié a été confirmée par un membre du bureau présent au moment des faits. En plus la radiation qui a été par la suite notifiée au Commissaire à la Communication ne figure sur aucun texte de la discipline. En attendant l’issu de ce dossier pendant devant les autorités compétentes, le clan à Sylla Transit a allumé une autre poudrière contre un autre soutien de la tendance victorieuse de l’AG de la FMSE.

LES ATTAQUES CONTRE LE PLUS GRAND PROPRIETAIRE DU CHAMP HIPPIQUE

En effet, selon nos sources, le plus grand propriétaire actuel du champ hippique de Bamako, frustré pour une convocation futile devant le juge de la part des amis de Mamadou Baba SYLLA, celui qu’il a toujours considéré comme son fils, a décidé de retirer tous ses chevaux des compétions jusqu’à nouvel ordre.

Dans la foulée de cette décision qui compromet l’avenir des courses hippiques à Bamako, ses nombreux supporters qui considèrent cet acte comme un coup de poignard dans le dos ont tenu une assemblée générale de mise en garde le vendredi dernier au champ hippique. Pour eux, plus question de laisser Sylla Transit détruire le champ hippique Bamako par méchanceté ou par vengeance. Prêt à rendre coup pour coup, ils ont mis en garde les instances de la discipline sur les conséquences des actes posés par les soutiens de la ligue de Bamako. ‘’ Nous profitons de cette tribune pour informer Ba Seydou Sylla, un homme que nous respectons beaucoup des agissements de son fils au champ hippique. Nous n’avons pas d’argent mais nous sommes déterminés à ne plus laisser un homme fut-il un riche détruire notre passion’ a souligné un participant à l’AG des supporters.

A suivre !

Correspondance particulière

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5420