A LA UNEMEDIAS

Transports : Les dessous du retard du train

Le train sera de retour bientôt entre Bamako et Kayes, selon le Ministre des Transports et des Infrastructures qui étaient à la tête d’une délégation à Dakar au Sénégal pour une visite de travail. Les citoyens commencent à se plaindre du retard du train qui était annoncé pour décembre passé. Grâce à la visite de la ministre des Transports, on sait maintenant ce qui a bloqué le retour tant annoncé du train. Cette visite était relative aux modalités de récupération des pièces de rechange pour les locomotives maliennes (CC2205 et CC2207), les deux locomotives qui ont été réparées par la transition.

Il y a de bonnes nouvelles selon le gouvernement qui souhaite rapidement relancer le train entre Bamako et Dakar. Après une séance de travail qui s’est déroulée dans une ambiance cordiale, le Ministre Madina SISSOKO et son homologue du Sénégal, Mansour FAYE, ont effectué une visite d’inspection des pièces de rechange à Diamniadio et à Thiès. Ils ont pu constater de visu ces matériels essentiels à la reprise du trafic ferroviaire entre Bamako et Kayes. En effet, à l’issue de la visite, les techniciens cheminots du Mali et du Sénégal, ont fait le tri des pièces de rechange destinées aux locomotives maliennes.

Il s’agit d’un dénouement heureux pour ce processus qui dure depuis plus de 4 ans. Selon le ministère, le leadership et le pragmatisme de Madame le Ministre des Transports et des Infrastructures ont pesé positivement dans la balance. L’issue heureuse de ce processus d’acquisition va consolider la relance définitive du trafic ferroviaire (Bamako-Kayes) qui était adossé à la disponibilité des pièces de rechange.

En attendant, l’espoir est permis avec les nouvelles acquisitions qui vont venir de la Russie. Mais il y a une très grande différence entre les brillantes infrastructures ferroviaires de la Russie et celle du Mali. De Bamako à la ville de Kayes, entre les bâtiments décatis des gares à l’abandon, plus rien ne résiste au désœuvrement. Mais l’espoir semble venir de la Russie dont l’expertise et les moyens sont promis pour rendre aux localités riveraines du chemin de fer leur vivacité économique d’antan.

Selon le gouvernement, dans le cadre de la relance du trafic ferroviaire, la délégation ministérielle du Mali à Moscou est entrée dans la phase active le vendredi 20 mai 2022 avec la rencontre de la société russe Trading House STM. La ministre des Transports et des Infrastructures et son collègue de l’Économie et des Finances ont eu une séance de travail fructueuse, en témoignent la qualité et la sincérité des échanges. La société russe Holding, qui appartient à Sinara – Transport Machines (STM), est un important fabricant et fournisseur de matériel roulant et d’équipements ferroviaires, y compris des locomotives diesel et électriques, des unités multiples électriques, des wagons de fret et des machines de voie pour la construction, la réparation et rénovation et la maintenance de la voie ferrée.

Après des échanges sur les aspects techniques, les deux parties ont procédé à la signature d’un mémorandum d’entente entre les deux parties pour déclencher le partenariat et entamer les travaux dans une dizaine de jours. Ce fut sous la présidence du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale. En attendant le retour du train, les populations riveraines des rails ne croient plus aux promesses. L’abandon du trafic a contribué à l’accentuation de la pauvreté dans les localités entre Bamako et Kayes, poussant plus de jeunes à la migration clandestine et à l’orpaillage pour joindre les deux bouts.

Soumaïla Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5420