A LA UNEMEDIAS

Sortie de crise au Mali : le satisfécit de la commission de l’UA face aux progrès des plus hautes autorités de la transition

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération Internationale, SEM. Abdoulaye Diop a reçu en audience, le lundi 30 janvier, le président de la commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat. Une audience qui a été suivie d’une séance de travail dont l’objectif était, entre autres, d’ébaucher les sujets d’intérêt commun, redynamiser les rapports, voire, apporter le soutien de l’Union africaine au processus de la transition malienne.

Lors de cette séance de travail, les deux personnalités ont d’abord évoqué les sujets communs axés sur l’évolution du processus de transition et des progrès réalisés ainsi que la situation sécuritaire et le processus de paix au Mali. Via cette rencontre, toutes les données portant sur les réalisations de la transition ont été données au président de la commission de l’Union africaine par le ministre Diop. Il s’agit, entre autres de l’adoption du calendrier détaillé de la transition pour une durée de 24 mois, à compter de mars 2022 ; de l’adoption et la promulgation de la loi électorale en juin 2022 ; de la création et de l’opérationnalisation de l’Autorité Indépendante de Gestion des Elections (AIGE) ; de l’élargissement de la composition du CNT, organe législatif de la transition pour assurer l’exclusivité.

Aussi, le ministre Diop a détaillé comme progrès de la transition, l’élaboration de l’avant-projet de la nouvelle Constitution ; la mise en place d’un cadre de concrétisation entre l’administration, les partis politiques et la société civile.

Concernant le processus de paix et la lutte contre le terrorisme dans le pays, les deux personnalités ont mis l’accent sur l’amélioration de la sécurité sur l’ensemble du territoire national ; le renforcement des capacités opérationnelles des Forces de défense et de sécurité du Mali ; le retour progressif de l’administration et des services sociaux de base dans les zones affectées par le terrorisme ; le retour des réfugiés et des personnes déplacées internes dans leurs localités d’origine ; la mise en œuvre de l’ Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger….

Mettant la visite à profit, le chef de la diplomatie malienne a attiré l’attention de son hôte sur la situation humanitaire inquiétante dans plusieurs localités du pays. Il n’a pas manqué d’insister, lors de cette séance de travail, sur la dynamique positive enclenchée par l’adoption du chronogramme de la transition, mais aussi sur les fortes recommandations issues des conclusions de la 3ème réunion du Groupe de soutien à la transition (GST-Mali), tenue le 06 septembre 2022 à Lomé. Pour sa part, le président de la commission de l’UA s’est félicité des progrès réalisés par les autorités de la transition pour le retour à l’ordre constitutionnel prévu en 2024 prochain, avant d’annoncer une mission prochaine au Mali sur les questions humanitaires.

Aminata Diabaté, stagiaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5420