MEDIAS

Sécurité au Nord du Mali : Un casque bleu tué, huit autres gravement blessés

Le vendredi 09 juin dernier, un casque bleu a été tué et huit (08) autres gravement blessés près de Ber, dans la région de Tombouctou suite à une attaque. En effet, une patrouille des casques bleus a été la cible d’une attaque complexe, a annoncé la mission onusienne dans un tweet.

La mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (Minusma) a annoncé, vendredi, qu’un casque bleu a été tué et huit (08) autres gravement blessés dans une attaque terroriste complexe près de la localité de Ber, dans la région de Tombouctou. Cette attaque vient de comptabiliser le nombre de casques bleus tués au Mali à 186 depuis sa création. La Minusma est la mission de l’Onu ayant subi le plus de pertes en vie humaine dans le monde ces dernières années.

« Une patrouille a été la cible d’une attaque complexe près de Ber, dans la région de Tombouctou, où elle a d’abord heurté une mine avant d’essuyer des tirs », rapporte la Minusma sur Twitter et dans un communiqué. « Les casques bleus faisaient partie du contingent burkinabé », a annoncé un responsable onusien.

Par ailleurs, le communiqué de la mission relate que le chef de la Minusma « condamne fermement cet acte lâche contre notre patrouille ». Il ajoute aussi que « cette perte tragique est un rappel brutal des risques auxquels nos soldats de la paix sont confrontés alors qu’ils œuvrent sans relâche pour apporter stabilité et paix au peuple malien », peut-on lire dans le communiqué du chef de la Minusma.

Faut-il rappeler que le Mali est en proie depuis 2012 à une crise sécuritaire profonde partie du nord et qui s’est propagée au centre du pays puis au Burkina Faso et au Niger voisins. Il est livré aux exactions des groupes armés se réclamant d’Al-Qaida et de l’organisation Etat islamique, mais aussi aux violences des groupes d’autodéfense, des bandits et même des forces régulières.

La Minusma, qui compte environ 12 000 soldats, est une cible privilégiée des djihadistes qui visent la présence étrangère et les symboles de l’Etat. Depuis sa création en 2013, 186 de ses membres sont morts dans des actes hostiles. C’est la mission de l’ONU ayant subi le plus de pertes en humaine dans le monde ces dernières années.

Ibrahim Djitteye

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5420