NATIONSANTE

Santé publique : la direction de la pharmacie et du médicament alerte sur des cas de produits contaminés

A travers un communiqué rendu public le 09 octobre 2022, la direction de la pharmacie et du médicament alerte la population sur certains produits pédiatriques de qualité inférieure (contaminé) détecté dans certaines régions OMS Afrique.

Dans le communiqué, la direction de la pharmacie et du médicament (DPM) dit avoir été informé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de la circulation de quatre produits de qualité inférieure (contaminés) dans la région OMS Afrique. Ces produits ont été détectés notamment en Gambie et signalé à l’OMS en septembre 2022.

Ces produits pédiatriques (produits pour enfant) contaminés dont alerte la direction de la pharmacie et du médicament sont entre autres : prométhazine oral solution, Kofexmalin baby cough syrup, Makoff cough syrup et Magrip N cold syrup. Ces produits ont été fabriqués par le laboratoire Maiden pharmaceuticals Limited (Haryana, Inde).

A en croire le communiqué, les analyses faites sur les échantillons desdits produits ont montré une contamination par le diéthylène glycol et l’éthylène glycol en qualités inacceptable.

Selon le communiqué de la direction de la pharmacie et du médicament, ces médicaments sont beaucoup dangereux et les effets toxiques sont entre autres : douleurs abdominales, vomissement, diarrhée, incapacité à uriner, maux de tête, altération de l’état mental et légion rénal. Effets toxiques pouvant conduire par la suite à la mort.

Le communiqué indique que ces produits incriminés n’ont pas une autorisation de mise sur le marché (AMM) au Mali. Toutefois, pour éviter tout préjudice aux patients, la direction de la pharmacie et du médicament invite les agents de la pharmacie publique et privée de détecter et de retirer de la circulation ces produits.

En outre, la direction de la pharmacie et du médicament appelle à une vigilance accrue au niveau de la chaine d’approvisionnement dans les différents régions et demande aux professionnels de la santé ainsi qu’aux populations à signaler tout cas d’effet insérables lié à un produit pharmaceutique à la Direction de la pharmacie et du médicament ou au Centre national du pharmacovigilance.

Tioumbè Adeline Tolofoudié

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5420