COM & DECCommuniquéMEDIAS

Saccagé des locaux de la MP: Les faitières de la presse et les partis politiques condamnent

Les faitières de la presse et plusieurs partis politiques du Mali ont fait des communiqués pour condamner l’acte de vandalisme déploré au sein de la MP (Maison de la presse) du Mali. Un drame survenu, le 20 février dernier, lors du point de presse de la plateforme ‘’Appel du 20 février 2023 pour sauver le Mali’’ d’Issa Kaou N’Djim.

Au nom de la Maison de la presse, un communiqué a été fait par Bandiougou Danté, président de la MP. Le responsable dit condamner avec la dernière rigueur cet acte violent produit lors du point de presse d’Issa Kaou N’Djim et d’autres regroupements. La faitière des médias s’indigne contre l’acte et précise que « quelques soient les motifs et qui que soient les auteurs, le saccage du haut lieu des expressions plurielles est indigne de notre Mali qui se veut un havre de paix ».Bandiougou Danté dit inviter les autorités compétentes à faire toute la lumière sur ces évènements malheureux, afin que les auteurs et leurs complices soient punis conformément aux lois. Le président de la MP annonce qu’il suivra l’évolution et les résultats des enquêtes. Parmi les faitières ayant réagi suite au drame figure l’Association des Editeurs de Presse Privée (ASSEP). La faitière énonce condamner l’acte à travers son nouveau président, Ibrahim Tiocary. Dans son communiqué, l’ASSEP manifeste sa désapprobation suite au saccage des hommes de médias. Lequel acte a été fait par des individus mal intentionnés. « Le comité transitoire de l’ASSEP condamne aussi avec la dernière énergie cet acte regrettable qui est une atteinte grave à la liberté d’expression et exprime son soutien au Président de la Maison de la Presse et à toute la presse nationale ». Aussi, le comité transitoire invite les autorités de la transition à prendre les meilleures dispositions pour la poursuite des auteurs devant la justice, et la réparation des dommages causés à la MP et à son personnel. Et de réaffirmer son attachement à la défense des intérêts matériels et moraux de l’ensemble de la presse malienne. Parmi les faitières ayant également condamné l’acte figure l’Association des professionnels de la presse en ligne (Appel-Mali), l’Union nationale des jeunes éditeurs de presse (UNAJEP)… La malheureuse scène a fait l’objet de condamnation par des partis politiques comme le CNAS-Faso Hèrè.S’y ajoute la réaction du parti Yelema (le changement) de l’ex-premier ministre, Moussa Mara. La force politique annonce avoir appris lesdits évènements malheureux. « Le parti Yelema condamne cet acte liberticide perpétré contre des acteurs politiques et ceux des organisations de la société civile qui ne faisaient que jouir de leurs droits, tout en s’exprimant sur la situation sociopolitique du pays ». Moussa Mara et ses militants déclarent qu’ils tiennent au respect de toutes les dispositions garanties par la constitution de notre pays. Ils martèlent apporter leur soutien à la Maison de la presse dont la grande salle a été saccagée. Puis d’appeler les uns et les autres à privilégier le dialogue en toute circonstance, voire la nécessaire compréhension mutuelle sans invective entre les filles et les fils de notre pays pour, ajoute-t-on, aider le Mali à sortir de la crise. Le parti exhorte les autorités de la transition à lancer des enquêtes sur cet évènement malheureux. Il sied de rappeler qu’au lendemain du saccage, le ministre de la Communication, de l’Economie numérique et de la Modernisation de l’administration s’est rendu sur les lieux. C’était pour constater les dégâts et s’entretenir avec les responsables de la presse publique et privée.

Aminata Diabaté, stagiaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5420