A LA UNENATION

Refondation : Bientôt une stratégie nationale de Lutte contre la corruption

Le ministre de la Refondation de l’État, chargé des relations avec les institutions, Ibrahim Ikassa Maïga a présidé, le mardi 29 novembre 2022, la cérémonie d’ouverture de l’Atelier national de validation de la stratégie nationale de lutte contre la corruption. C’était à l’hôtel Millenium.  

A l’entame de ses propos, le ministre de la Refondation de l’État a rappelé la volonté des autorités maliennes à lutter contre la corruption. Il y a d’ailleurs rappelé les multiples initiatives dans ce sens. « Sur le plan institutionnel, des avancées majeures ont été enregistrées avec la mise en place du Bureau Vérificateur général et la création de l’Office Central de Lutte contre l’enrichissement illicite (OCLEI) », a déclaré le ministre Ibrahim Ikassa Maïga qui a indiqué « ces deux structures sont venues renforcer les efforts déployés en matière de lutte contre la corruption et infractions assimilées par les Inspections sectorielles des départements ministériels, le Contrôle général des Services Publics, la Section des Comptes de la Cour Suprême, les Pôles économiques et financiers, et la Cellule d’Appui aux Structures de Contrôle de l’Administration (CASCA) ».

A l’en croire, les résultats obtenus, tant en matière de contrôle, de vérification, de déclaration de patrimoine des assujettis, que de répression de la fraude et de la corruption et de sensibilisation des populations, sont plus qu’encourageants.

Pour le ministre de la Refondation de l’État, en se dotant d’une Stratégie nationale de lutte contre la corruption, « le Mali aura désormais toutes les cartes en main, pour faire échec à l’opacité dans la gestion des affaires publiques, la concussion, le népotisme, les pratiques illicites, frauduleuses voire criminelles de gains de diverses natures pour un profit personnel au détriment du trésor public et de l’amélioration des conditions de vie des populations ». Il précise que des projets de stratégies complémentaires sont en cours, d’une part, « sur la question de rationalisation des structures administratives pour résorber le phénomène de création tous azimuts de structures à la tête du client, souvent pour caser un proche ou un partisan, ou d’autre part, sur la problématique de la dépolitisation de l’Administration afin de bannir les nominations ou promotions fondées plus sur du subjectivisme partisan que sur des critères de compétence, de performance et de probité ».

Selon lui, l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie nationale de lutte contre la corruption constituaient l’un des objectifs identifiés par l’axe 4 du Plan d’action du gouvernement consacré à la promotion de la bonne gouvernance. Pour Ikassa, la mise en œuvre de la future Stratégie nationale de Lutte contre la corruption doit permettre la consolidation des efforts entrepris par le Gouvernement, les Institutions, les acteurs privés et des organisations de la société civile en faveur d’un modèle de citoyenneté qui ne laisse aucune place ni aucun répit à la corruption.

Pour la représentante de PNUD au Mali, « cette activité́ contribue donc directement à la réalisation des objectifs fixés par la chartre de la transition et figure d’ailleurs parmi les priorités du Plan d’Action Gouvernemental de la Transition dans son axe dédié à la « Gouvernance et aux Réformes politiques et institutionnelles ».

Elle a, par la suite, réitéré toute la volonté́ et l’engagement du Système des Nations Unies de continuer à accompagner les autorités et acteurs de la société civile maliens pour la mise en œuvre effective du Plan d’Action qui sera issu de cette stratégie une fois adoptée.

Boureima Guindo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5420