A LA UNENATION

Recouvrement de l’intégrité territoriale du Mali : Kidal n’est plus qu’une question d’heures

Depuis l’adoption de la résolution 2690 des Nations unies mettant fin à la mission de la Minusma au Mali, les Forces Armées Maliennes (FAMa) sont à pied d’œuvre pour contrôler toutes les emprises de la Minusma y comprises celle de Kidal. Malgré l’abandon, sans rétrocession du poste de Kidal, le 31 octobre 2023, le contrôle de la ville n’est plus qu’une question d’heures. Des affrontements à 10km de Kidal, le 11 novembre 2023.

L’armée malienne sera partout sur le territoire national. Du moins, c’est la promesse faite par la plus haute hiérarchie militaire du Mali après l’acquisition de plusieurs équipements militaires. C’est pourquoi depuis un moment l’armée malienne a engagé un lourd dispositif de reconquête du territoire national ouvrant ainsi des fronts autant contre les groupes terroristes, Jihadistes et extrémistes violents que contre les mouvements indépendantistes de Kidal qui contrôlaient une bonne partie du grand Nord avant l’intervention étrangère au Mali. Après l’adoption de la résolution 2690 des Nations unies mettant fin au mandat de la Minusma parallèlement à la rétrocession de toutes ses emprises à l‘armée malienne, les rebelles de Kidal sont opposés au retour de l’armée dans les localités sous leur contrôle.

Ainsi plusieurs actions terroristes ont été posées pour stopper la progression de l’armée sur Kidal, ville symbole et stratégique de la rébellion du Nord. Après Ber, Aguehok, Annefis ou l’armée malienne a cassé des oppositions à son retour, les regards sont actuellement fixés sur Kidal.

Alors que la rétrocession était prévue pour mi-novembre, la Minusma a plié bagages en fin octobre laissant cette base à la merci totale des terroristes comme ce fut le cas à Aguelhok.

Malgré ces coups très durs pour les opérations de reconquête, l’armée se montre plus que jamais déterminée et engagée à atteindre son objectif, c’est-à-dire s’installer partout. Ainsi la semaine dernière, les FAMa ont frappé et détruit deux engins blindés abandonnés par la mission de l’ONU entre les mains terroristes à Kidal. Ces frappes font partie d’une série d’opérations robustes de l’armée malienne pour reprendre le contrôle Kidal.

Dans un communiqué publié le 11 novembre, l’état-major général des armées du Mali annonçait que « les FAMA, dans leur mouvement stratégique vers Kidal dans le but de la sauvegarde de l’intégrité territoriale et de l’éradication des groupes armés terroristes, ont brisé, ce samedi 11 novembre 2023 près de Kidal, la ligne défensive dressée par les groupes armés terroristes ». Le même communiqué a rassuré que « la progression des FAMa sur la localité de Kidal a repris et sera menée à bien », car selon l’état-major, des actions combinées aéroterrestres ont, comme toujours, permis de mettre en débandade les groupes armés terroristes.

Selon des sources locales, ces opérations se sont passées à près d’une dizaine de kilomètres de la ville stratégique de Kidal, dernière ligne droite avant Kidal. Donc on peut déduire que l’entrée de la ville de stratégique de Kidal n’est plus qu’une question d’heures.

Issa Djiguiba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5420