A LA UNESANTE

Prétendue existence de la rougeole au Mali : Les précisions du Directeur national adjoint de la santé

La situation épidémiologique de la 9ème semaine de l’année 2021 a enregistré 34 cas suspect de rougeole dans certaines régions du Mali. Ce nombre de cas suspect a créé une psychose chez bon nombres de citoyens maliens qui évoquent déjà une épidémie de Rougeole au Mali. Le directeur national adjoint de la santé, Dr Abdoulaye Guindo s’est prononcé sur la question en précisant qu’il ne s’agit pas d’une épidémie.

Selon le directeur adjoint, Il est impossible de parler d’épidémie parce que pour parler d’épidémie, il faut qu’il ait le seuil, c’est-à dire, un nombre de cas positif par habitant et par air de santé.

Selon les statistiques disponibles, parmi les 42 cas suspect de rougeole enregistré depuis le début de l’année, selon les responsables sanitaires de la Région à Ménaka. « Présentement, nous avons les résultats confirmés biologiquement, c’est de huit cas » a évoqué le Chargé de la Surveillance épidémiologique à la Direction nationale de la Santé de Ménaka, Lamana Ould Bady.

Et ce responsable d’ajouter qu’une campagne de vaccination a été lancée dans les quatre districts sanitaires du cercle, mais selon lui, « nous n’avons pas suffisamment de vaccins permettant de vacciner jusqu’à 15 ans ou plus. C’est pour cela qu’on essaie de voir la tranche la plus vulnérable, de six à onze mois et douze à cinquante-neuf mois ».

Malgré que les résultats des prélèvements effectués sur 7 cas suspects qui sont toujours attendus à Tombouctou, le Médecin chef du centre de santé de référence de Tombouctou, Dr Bocar Mahamane Traoré n’écarte pas une la menace épidémiologique. « La vaccination n’est pas suivie normalement et tant que la couverture vaccinale n’atteint pas les 90%, nous ferons toujours face aux risques d’épidémie de rougeole » a-t-il mis en garde.

C’est pourquoi, les services sanitaires de Ménaka et Tombouctou ont lancé un appel aux plus hautes autorités afin de prendre des dispositions pour endiguer rapidement la menace de rougeole.

Pour sa part, le directeur national de la santé tente de rassurer « aux jours où nous sommes, dans la Région de Tombouctou, il n’y a eu aucun cas pendant cette semaine. Goundam a eu une épidémie de rougeole pendant la 4ème semaine, mais nous avons fait déjà la riposte. A l’heure où je vous parle, il n’y a pas de cas à Ménaka ni à Tombouctou mais plutôt des cas suspects » a-t-il indiqué selon Studio Tamani.

Tout en félicitant les équipes de santé pour leur travail, le directeur adjoint de la santé D. Abdoulaye Guindo a invité à encore plus d’engagement afin de chercher et trouver tous les  cas suspect parmi la population.

A noter qu’à l’heure actuelle, les statistiques disponibles au niveau des services indiquent au total, 34 cas suspect de rougeole. Ces cas ont été enregistrés entre autres à Kayes avec (2 cas), Koulikoro (12 cas), Ségou (1 cas), Mopti (4 cas), Kidal (6 cas), district de Bamako (2 cas).

Issa Djiguiba et Aïda Beïdi Soumaré, stagiaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/lepaysml/public_html/wp-includes/functions.php on line 5420